BIESHEIM ENCHAINE ENFIN

Déterminés, volontaires et solides défensivement, les joueurs de l’ASC Biesheim ont signé pour la première fois de la saison une deuxième victoire de rang, hier face à Trémery. Les voilà enfin hors de la zone rouge au classement du National 3.

L’ASC Biesheim peut respirer. Ce matin, elle ne patauge plus dans les profondeurs du classement de National 3 et pointe même dans la première partie du tableau (7e ). Et ce grâce à une courte mais capitale victoire hier face à Trémery (1-0).

D’entrée, la formation de Hervé Milazzo a montré de belles intentions et la volonté farouche de rester dans la droite ligne de son dernier succès face à Troyes (2-0). Le round d’observation passe donc à la trappe quand, dès la 4eminute, Efondja s’arrache aux basques de la charnière centrale lorraine pour défier Junker qui, en deux temps, sauve la mise.

• Efondja fait le plus dur
Mais les partenaires de l’excellent portier visiteur font preuve de répartie quand Jacquel expédie un coup franc au ras du montant de Kehi (12e ). Les visiteurs continuent de tracer leur sillon, toujours par l’intermédiaire de Maurice qui voit à nouveau le dernier rempart biesheimois lui stopper la route (14e ). Puis les locaux desserrent l’étreinte lorsque Miliani, mis sur orbite par Wagner, manque de très peu le cadre (24e ). Une minute plus tard, Efondja n’arrive pas non plus à mettre à profit la soudaine apathie de l’arrière-garde visiteuse. Puis le soufflé retombe, les forces en présence recherchant visiblement un second souffle.

La deuxième mi-temps reprend sur le même mode, bien que les locaux haussent sensiblement leur niveau de jeu, à base de mouvements collectifs parfaitement sentis. Efondja trouve alors logiquement l’ouverture du score grâce à un subtil service de Fuchs (1-0, 57e ).

Le capitaine biesheimois Mathieu Wagner va ensuite passer par différentes émotions. Il voit d’abord sa tentative échouer de peu (62e ), avant de se faire inviter par l’arbitre à quitter l’aire de jeu, suite à une explication musclée avec le visiteur Duval, également exclu.

Les Rhénans ont alors le grand mérite de ne pas perdre le fil de la rencontre. Efondja, dans son style bien particulier, n’est pas loin de trouver une seconde concrétisation, mais sa tentative s’envole dans le décor (67e ). Puis le jeune espoir local Julien Jacquat va alimenter la chronique des occasions ratées (80e , 86e et 90e ). Néanmoins la victoire consacre logiquement au coup de sifflet final la formation au cran de compétences supérieur.

Place désormais à la Coupe de France et à la réception de Lyon-Duchère (National), vendredi prochain. À l’évidence, les Rhénans l’aborderont l’esprit plus libre et avec le sentiment du devoir bien fait.

David Efondja

L’attaquant David Efondja (en bleu) a causé bien des misères à l’arrière-garde de Trémery, hier, et a également signé l’unique but de la rencontre.

SOURCE : http://c.lalsace.fr/liseuse/COL/20171126

Les partenaires Premium