Biesheim ne s’est pas fait mousser

Samedi soir, les Haut-Rhinois ont eu toutes les peines du monde à se défaire de Kronenbourg, l’ambitieux pensionnaire de R1.

said-dardouri-(ici-en-bleu-face-a-sofiane-chabbi)-n-a-pas-menage-sa-peine-pour-ce-match-de-reprise-photo-dna-j-d-c-1500845329

S’il est toujours délicat de jauger des équipes sur les rencontres amicales, force est de reconnaître que les deux équipes doivent encore travailler les automatismes. Si Biesheim s’est imposé dans cette rencontre dans le stade champêtre d’Hessenheim, il faut souligner que la formation de Kronenbourg l’a souvent mis en difficulté.

Ce sont d’ailleurs les Bas-Rhinois qui se montrent menaçants mais le jeune Quentin Luis (19 ans) est à son avantage notamment sur une frappe d’Alliel (16e ). Les Rhénans bien plus en jambes et notamment son milieu de terrain profitent des balles de contre mais le centre de Miliani n’est pas converti par Guillaume Jacquat (36e ). Son frère Julien, rentré quelques minutes plus tôt, tergiverse au moment de frapper, le cuir dévié par Asan est repris par G. Jacquat mais le ballon est renvoyé sur la ligne (41e ).

Les nombreux changements donnent une autre tournure à la rencontre qui n’a d’amicale que le nom tant les deux équipes veulent s’imposer. La belle frappe à ras de terre de Diallo bien sortie par Luis donne le ton de la seconde période (47e ). En déviant un corner de Viana, Chevrier donne l’avantage à Biesheim (1-0, 51e ). La réponse est automatique et également suite à un corner.

Charoy marque pour sa première

Melin au second poteau expédie un missile dans la cage du jeune Luis (1-1, 53e ). Le match se débride avec des numéros personnels comme celui de Viana dont la frappe s’écrase sur le poteau (56e ). Plus en avance dans leur préparation, les joueurs d’Hervé Milazzo terminent forts mais G. Jacquat et Kleindienst ne parviennent pas à tromper Asan. Le nouvel attaquant Bruno Charoy marque pour son premier match sous ses nouvelles couleurs et offre la victoire à Biesheim (2-1, 79e ). « Nous sommes dans notre semaine de reprise et c’est un vrai match de préparation avec ses moins et ses plus », analyse Younes Zaari, le coach de Kronenbourg. Son homologue Hervé Milazzo est content même s’il sait qu’il reste beaucoup de travail. « Nous avons eu de la qualité technique et eu du mouvement mais nous avons parfois manqué de fraîcheur. Nous avons aussi des affinités à trouver car nous avons quelques nouveaux joueurs. »

Par: JORGE DE CARVALHO

Le 24/07/2017

Source : http://c.dna.fr/sports/2017/07/24/biesheim-ne-s-est-pas-fait-mousser

Les partenaires Premium