DNA: après le succès de l’ASC Biesheim face à Lunéville (1-0)

Profiter de l’instant

L’ASC Biesheim a signé un second succès consécutif, en disposant de Lunéville grâce à une réalisation de Rudy Carlier, sorti du banc. Les joueurs du président Nagor sont solidement accrochés à la quatrième place, mais comme toujours, les discours sont teintés de prudence.

les-scenes-de-joie-se-multiplient-cette-saison-dans-les-rangs-biesheimois-photo-dna-laurent-habersetzer-1480356614

Les scènes de joie se multiplient, cette saison, dans les rangs biesheimois. PHOTO DNA – Laurent Habersetzer

Les années se suivent et ne se ressemblent pas à Biesheim. Aujourd’hui, malgré un trou d’air de trois rencontres, les coéquipiers de Finance ont retrouvé une solidité qui leur permet de viser un maintien serein. « Nous avons réalisé une prestation costaude, apprécie le capitaine Ludovic Chevrier. Tout le monde fait les efforts, on agit les uns pour les autres. On subit moins, on mouille tous le maillot. Nous faisons preuve d’abnégation. »

Et cela se voit sur le terrain puisque ses partenaires et lui restent sur un but concédé en trois matches. Pourtant, les Rhénans ont connu, samedi face à Lunéville, un passage à vide d’une quinzaine de minutes à l’heure de jeu, qui aurait pu être préjudiciable sans un grand Kehi. « Pendant quelques minutes, nous avons laissé trop d’espace entre nos lignes, en raison de la fatigue de nos milieux, précise Hervé Milazzo, l’entraîneur de l’ASCB. Après, nous avons su marquer sur coup de pied arrêté. Je crois d’ailleurs que c’est l’une des premières fois. Nous savions que nous devions nous montrer patients. On s’attendait à ce genre de rencontre avec un bloc bas. »

« Un grand coup de chapeau aux joueurs »

L’apport du banc a été salutaire et les entrées conjointes de Mathieu Wagner et Rudy Carlier ont été judicieuses. Le premier s’est jeté sur une balle devant sa ligne de but et a empêché l’égalisation (87e ). Le second a marqué trois minutes après son entrée pour offrir trois points précieux (74e ). « C’est le banc qui débloque la situation, observe Chevrier.

Et son coach de poursuivre : « Avant le match face à Sarreguemines, nous parlions des absents. Mais moi, je préfère parler d’effectif. »

L’ASC Biesheim est en passe de réaliser sa meilleure saison depuis son retour en CFA 2. « Nous sommes dans la lignée de la précédente saison, mais ce sont les joueurs qui la font, insiste Hervé Milazzo. Je m’inclus dans la victoire comme dans la défaite, mais aujourd’hui, s’il y a un grand coup de chapeau à donner, c’est aux joueurs. »

Ces derniers se montrent réceptifs et respectent les consignes de l’entraîneur. « Voilà ce que j’ai dit lors de la causerie d’avant-match : il y a l’objectif, l’ambition et la capacité. Aujourd’hui, l’objectif est le même : c’est le maintien. L’ambition est d’avoir vingt points à la trêve et nous sommes en passe de la réussir (l’ASCB a 17 points et deux matches à disputer à Haguenau et face à Forbach avant la trêve de Noël, ndlr). Enfin, la capacité à renouveler les performances et à prendre des points est importante. »

Biesheim semble en mesure d’atteindre ses objectifs bien plus vite que prévu, mais se montre prudent à juste titre, car chat échaudé craint l’eau froide…

Par: JORGE DE CARVALHO

Source: http://c.dna.fr/sports/2016/11/29/profiter-de-l-instant

Les partenaires Premium