À Biesheim, on réfléchit à l’après

Publié il y a 1 mois par

À Biesheim, on réfléchit à l’après

Privé de près de 50 000 € de recettes en raison du confinement, l’ASC Biesheim repartira en 2020-2021 avec un budget revu à la baisse.

À l’échelle départementale, l’association sportive et culturelle (ASC) de Biesheim n’est pas un petit club. Son budget de 450 000 € cette saison en fait même l’un des fers de lance du Haut-Rhin. Au niveau du National 3, le village du Centre Alsace, qui compte un peu plus de 2500 habitants, ne fait pas partie des cadors, aux ressources bien supérieures. Il est plutôt dans la moyenne.

Alors, pour l’ASCB, la perte sèche de 40 à 50 000 € n’est pas indolore. Le club avait prévu d’organiser une soirée dansante (350 pré-inscriptions) et un loto d’ici la fin de la saison. Un tournoi de pitchounes devait également revoir le jour.

« Ce manque à gagner n’est pas neutre mais il va falloir faire avec », philosophe le président Vincent Schmitt. « On ne voit pas comment on pourrait récupérer cet argent. Je ne vais pas demander aux bénévoles d’être présents un week-end par mois la saison prochaine pour organiser des manifestations supplémentaires. Cette situation doit nous amener à réfléchir. Le football amateur doit revenir à une économie réelle. »

• « On doit changer certaines habitudes »

Dépendant également du sponsoring, le club rhénan n’a aucune visibilité sur la partie mécénat. « Ce sera très compliqué », pronostique le dirigeant qui est entrepreneur lui-même. « Chacun cherchera logiquement à faire repartir son activité. Le football doit rester une passion. On doit changer certaines habitudes. »

Biesheim, qui compte 21 équipes de jeunes, compte s’appuyer le plus possible sur la formation à l’avenir. C’est le projet du club. Mais cela ne peut pas non plus se faire du jour au lendemain. Pour la saison 2020-2021, il s’agira donc de se montrer « prudent ». Tout en sachant que « le virus sera toujours présent ». Seul rayon de lumière dans la grisaille, les futurs derbies face au SRC, de retour en N3, avec des tribunes certainement pleines. Si les conditions sanitaires le permettent, évidemment.


source : L'Alsace

toute l'association

Commentaires