BIESHEIM DEVRA METTRE LE « PRIX »

News
BIESHEIM DEVRA METTRE LE « PRIX »

Publié il y a 3 semaines par

BIESHEIM DEVRA METTRE LE « PRIX »
Face à l’étonnant promu ardennais et la meilleure défense de la poule, les Rhénans ont une belle carte à jouer. Le combat s’annonce prometteur mais l’occasion est belle pour prolonger la série.

« Après la claque prise contre Vauban (2-5) à domicile le 9 novembre dernier nous avons enfin pris conscience de notre fragilité défensive en nous remobilisant. Depuis nous n’avons concédé qu’une seule défaite en encaissant que deux buts, tout en l’emportant à trois reprises, ». Ajoutons quand même, qu’au passage Hervé Milazzo a – aussi- trouvé les mots pour soigner quelques maux tout en cautérisant certaines plaies.

Car au moment de la reprise, juste avant la rencontre charnière face à un Amnéville qui avait la tête sur le billot, quelques nuages s’étaient même épaissis en formant une nappe continue liée au « couac » concédé juste avant la trêve face à Troyes (2-1). Depuis, avec ces deux victoires de rang, justement contre Amnéville (3-1) et Saint-Louis (1-0), le club de Vincent Schmitt s’est remis à flot pour aborder avec envie et même avec quelque délectation la rencontre dominicale. (Ndlr : l’ASC Biesheim n’est qu’à un point du podium et peut dépasser son adversaire en cas de victoire)

Face au club de la plus petite commune de la poule composée de ses quelque 1 400 âmes, nichée près de Charleville – Mézières, qui au passage a très vite retrouvé le paradis perdu après sa relégation lors de la saison 2017-2018, la tâche s’annonce ardue, même si les Pirisiens viennent de redescendre de leur petit nuage de la Coupe de France quand ils mettaient à la raison un club de National comme Quevilly- Rouen (3-1) au 8e tour pour ensuite succomber les armes à la main contre Limonest (0-1) lors d’un 16e de finale épique. En l’occurrence il s’agira de trouer la coque d’un navire qui navigue plutôt dans un océan de quiétude grâce à un bloc défensif qui encaisse moins d’un but par rencontre (12 buts pour 13 matchs) et qui n’a succombé qu’à une reprise en déplacement et ce dans la banlieue strasbourgeoise face à la FAIG (1-0). « Comme à, l’aller (victoire 2-0) nous devons réaliser un match ‘’ plein’’ en gardant cette solidité défensive, un gros défi s’annonce contre cette formation très complète avec du talent dans toutes les zones. Le technicien rhénan a parfaitement conscience de l’enjeu sachant qu’au passage il peut, aussi, revisiter avec succès le fameux adage : « Jamais deux sans trois ». Un certain savoir-faire qui n’était que trop rarement à l’ordre du jour lors des dernières saisons passées au cinquième niveau national.

Pour former son groupe, Hervé Milazzo devra se passer de Reppert victime d’une entorse à la cheville, et coup dur de dernière minute, de son capitaine Ludo Chevrier, mais enregistrera les retours de Efondja et Pineiroa

Le groupe : Cappa, Pineiroa, Alves, Guillaume et Julien Jacquat, Muller, Meyer, Wagner, Dardouri, Fuchs, Miliani, Efondja, Grosperrin, Finance et Viana.

Y ALLER samedi 17 h Stade municipal Championnat de France de National 3 ASC Biesheim- Prix-lès-Mézières.​


source : L'Alsace 


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter