BIESHEIM DOIT ENCHAINER

News
BIESHEIM DOIT ENCHAINER

Publié il y a 2 semaines par

Comme souvent avec l’arrivée du printemps, l’ASC Biesheim retrouve des vertus que certains pensaient disparues.

BIESHEIM DOIT ENCHAINER

En faisant un calcul rapide, il faudrait encore deux succès pour s’assurer de signer pour une saison supplémentaire au cinquième échelon. Avec huit victoires actuellement l’ASCB (7e ) doit mettre à la raison une formation d’Amnéville qui pointe à la 11e place avant deux points de moins. « Huit équipes sont encore concernées par le maintien » , prévient Hervé Milazzo. « Nos résultats sont bons car nous défendons mieux. L’aspect défensif est important et notre bloc compact nous permet de laisser peu d’espaces. À Épernay j’ai opté pour des joueurs offensifs qui pensent avant tout à l’aspect défensif. »

La victoire ramenée d’Épernay a été accueillie comme un grand soulagement par les suiveurs biesheimois. Hervé Milazzo, le stratège local revient sur ce succès important : « Ce n’est pas vraiment un ouf de soulagement car nous n’avons pas le temps d’en avoir. Nous ne devons pas lâcher prise malgré les résultats positifs. Rien n’est jamais acquis et je demande toujours à mes joueurs de se remettre en question. »

La remise en questions que soulève le meneur d’hommes a eu lieu à la mi-temps de la rencontre en Champagne : « J’ai dit aux garçons d’être plus présents sur le temps de passe adverse, nous étions en retard mais après le premier quart d‘heure cela allait mieux. Il fallait également augmenter notre qualité technique pour nous projeter vers l’avant. Nous avons ensuite pu attaquer et nous nous sommes créé pas mal de situations. »

• « On rigole plus lorsque l’on gagne, non ? »

Avec la réception d’Amnéville, l’ASCB espère bien continuer dans la lignée de ses précédentes sorties avec une solidité retrouvée.  « Nous devons garder notre assise défensive mais surtout conserver le même niveau de jeu qu’à Épernay. »

Un succès deux à zéro qui a su se faire attendre : « Depuis le 20 octobre nous n’avions plus gagné à l’extérieur, c’était à Saint-Louis, » relève l’entraîneur. « Il faut conserver l’état d’esprit du groupe mais on rigole plus lorsque l’on gagne non ? »

Son groupe ne devrait pas varier d’un iota seul les hommes et leur place sur le terrain risquent de modifier le visage de l’équipe biesheimoise. Une équipe qui continue de performer à domicile depuis quelques matches. Pourvu que cela dure encore un peu.

Y ALLER  samedi 18 h au stade municipal. Championnat de France de National 3 ASC Biesheim- Amnéville.

Source : L’alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter