BIESHEIM DOMINE ST LOUIS

News
BIESHEIM DOMINE ST LOUIS

Publié il y a 3 mois par

Sans forcément y mettre la manière, l’ASC Biesheim a profité d’un penalty pour remporter un succès très important dans la course au maintien en National 3, hier, face à des Ludoviciens guère à leur affaire (1-0).

BIESHEIM DOMINE ST LOUIS

Entre deux équipes aux dynamiques opposées au coup d’envoi - Biesheim restait sur quatre matches sans succès tandis que Saint-Louis était sur une lancée de trois rencontres sans revers -, mais poursuivant l’objectif commun de leur survie en National 3, les débats ont démarré sur un mode mineur, hier dans l’enceinte rhénane. Il a donc fallu patienter bien au-delà du traditionnel round d’observation pour que le jeu prenne légèrement le pas sur la fébrilité ambiante.

Dufour lançait toutefois les hostilités à deux reprises, en deux minutes à peine, mais Navaux, le gardien ludovicien, se détendait avec brio (21e ) avant de sauver du pied (22e ). En face, la réaction tardait, même si les Frontaliers accumulaient les corners. Sur l’un d’eux, Diallo n’arrivait pas à cadrer (28e ).

Les hommes de Hervé Milazzo n’étaient pas mis en grand danger et parvenaient à se montrer à nouveau menaçants à la 36e par l’intermédiaire de Dufour. Mais bien qu’en position favorable, l’attaquant dévissait complètement sa frappe.

Avant de regagner les vestiaires, le milieu de terrain visiteur Jabol transperçait le flanc défensif local, mais son centre ne trouvait pas preneur. Ainsi cette première période se terminait sans que les spectateurs présents aient vraiment eu l’occasion de se réchauffer.

• Viana ne tremble pas

Ils n’allaient toutefois pas tarder à le faire sitôt la reprise. Et pour cause, on jouait depuis deux petites minutes seulement en seconde période quand Wagner, toujours aussi volontaire, était retenu de façon illicite par la paire Niang-Ouedraogo. Le penalty était sifflé et Viana le transformait avec aplomb (1-0, 47e ).

En position de relégables au classement du National 3, les protégés de Cédric Decker n’avaient alors pas d’autre choix que de se découvrir davantage et de jouer leur va-tout.

Ils s’y employaient, mais restaient le plus souvent coincés dans la nasse rhénane. À tel point que la menace visiteuse ne se précisait que lors des ultimes instants, quand Yebra tombait sur un Kehi en état de grâce (89e ). Dans le temps additionnel, les protégés de Hervé Milazzo sentaient encore le vent du boulet quand Vergerolle déboulait sans que son offrande soit bonifiée.

Biesheim renouait enfin avec la victoire et respire un petit peu mieux au classement ce matin. Ce n’est évidemment pas le cas d’un FC Saint-Louis à qui il reste désormais cinq matches pour sauver sa peau en championnat de France amateur

Source : L’Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter