BIESHEIM FAIT LE MÉTIER

News
BIESHEIM FAIT LE MÉTIER

Publié il y a 4 semaines par

En obtenant le nul (0-0), hier, face au FC Agglo Troyenne, Biesheim a validé sans frayeur son maintien en National 3.

BIESHEIM FAIT LE MÉTIER

Il aurait fallu un improbable concours de circonstances pour que Biesheim soit relégué en R1 à l’issue de la dernière journée de National 3. On ne s’est jamais rapproché de ce cas de figure. Mais l’ASCB a mis du sien pour que sa rencontre face au FC Agglo Troyenne reste indécise jusqu’au bout. Et il est heureux que cela n’ait pas prêté à conséquence.

Comment les Rhénans ont-ils bien pu rejoindre leur vestiaire à la pause sur un score de parité ? Et en infériorité numérique qui plus est ? La faute à beaucoup de maladresse et un peu de nervosité. Alves a été le premier à se signaler mais ses frappes ont été successivement repoussées par Sancho (5e ) puis Richard sur sa ligne (18e ). C’est surtout Efondja, en position idéale au cœur de la surface auboise, qui a manqué de lucidité au moment de bonifier des services d’Alves (5e ) et Fuchs (40e ).

Ajoutez à cela une tête de Grosperrin pas assez appuyée (32e ) et un tir de Fuchs pas loin d’accrocher le cadre (45e ), et l’ASCB pouvait se sentir mal payée de ses efforts. Surtout que Kehi, dans le temps additionnel, avait des mots avec l’arbitre M. Pacheco qui l’expulsait pour son dernier match sur les bords de Giessen (45e +2).

« On doit se mettre à l’abri et on est victime d’une injustice , pestait après-coup l’entraîneur Hervé Milazzo qui a dû rasséréner ses joueurs à la mi-temps. C’était dans la continuité de notre saison bizarre. »

Si la situation n’avait pas été favorable sur les autres terrains de N3, Biesheim aurait pu regretter de se mettre ainsi tout seul dans la panade. Mais, finalement, c’est avec le métier de ceux qui ont souvent eu à lutter jusqu’au bout pour se maintenir que les Rhénans ont géré la seconde période. Les visiteurs ont mis un semblant de pression au retour des vestiaires mais Grosperrin s’est montré vigilant devant Lebrazi (53e ) et Bouchaleb pas assez précis de la tête (56e ).

Pas avares d’efforts, les Alsaciens n’ont pas non plus eu à se dépouiller pour contrôler une rencontre disputée sur un faible rythme. Et avec même un peu plus d’efficacité, ce sont eux qui auraient pu arracher la décision. Mais Alves ne trouvait pas Efondja (66e ) et Jacquat voyait Sancho se détendre (87e ). Entre-temps, Mezriche s’était créé la meilleure situation des Troyens avec une frappe sur laquelle Luis pouvait remercier Jacquat (85e ).

Finalement, ce match nul, qui étire à neuf rencontres la série d’invincibilité des Rhénans à domicile (6 victoires, 3 nuls), a ravi tout le monde. « On a beaucoup subi en seconde période mais on n’a pas concédé beaucoup d’occasions. Les joueurs ont tout donné et ils ont été fidèles à leur état d’esprit. Même durant notre passe difficile et nos cinq défaites de suite (du 29 août au 6 octobre) qui nous ont plombés, ils n’ont pas lâché » , a apprécié Milazzo, soulagé que cette saison éreintante se termine sans dommage.


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter