BIESHEIM TOMBE À LA FAIG

News
BIESHEIM TOMBE À LA FAIG

Publié il y a 1 mois par

BIESHEIM TOMBE À LA FAIG
Pour le premier match de National 3 de son histoire, la FAIG, pourtant rapidement menée au score, s’est imposée hier face à Biesheim (2-1).

Au bout d’une vingtaine de minutes de jeu, on ne donnait franchement pas très cher de la peau des Illkirchois. Souvent bousculée et prise de vitesse, la FAIG a eu du mal à rentrer dans son match. À l’affût d’un ballon mal renvoyé, David Viana en avait d’ailleurs profité pour ouvrir le score d’une frappe croisée (0-1, 9e ).

Et puis la rencontre a peu à peu commencé à s’équilibrer. Les hommes d’Amar Ferdjani ont soudain réussi à se libérer et la lourde frappe de Soumah obligeait Cappa à se détendre (21e ).

En face, Biesheim continue tout de même à jouer vite et bien. Parti dans le dos de la défense, Reppert manque son face-à-face avec Schmitt (34e). On ne le sait pas encore, mais cet arrêt déterminant finira par ressembler au traditionnel « tournant du match ».

D’autant plus que, juste avant le repos, la FAIG réussit à égaliser. Schall récupère le ballon dans les pieds de Karim avant de centrer : après avoir traversé une forêt de jambes, le cuir, vraisemblablement touché en dernier par le malheureux Chevrier, termine au fond (1-1, 45e+2).

En seconde période, Schmitt, impeccable hier dans son but, se couche devant Reppert (54e ) puis Fuchs (68e ). Sur la contre-attaque, le ballon, astucieusement dévié de la tête par Destenay, arrive dans les pieds de Schall. Efficace, le « buteur maison » donne l’avantage au promu d’une frappe dans le petit filet (2-1, 69e ). Désireuse d’égaliser, la formation haut-rhinoise jette alors toutes ses forces dans la bataille. Mais la FAIG défend bien. Et le tir désespéré de Karim dans le temps additionnel ne trouve rien d’autre que les gants de Schmitt (90e +2).

Grâce à son courage, son abnégation et aussi un peu de talent, la FAIG réussit parfaitement son entame de saison. En face, ce premier accroc fait clairement désordre pour Biesheim.

Source : L’alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter