BIESHEIM VEUT Y CROIRE

News
BIESHEIM VEUT Y CROIRE

Publié il y a 1 an par

Auteurs d’un parcours plutôt décevant en championnat de N3, les Rhénans ont un beau challenge à relever, cet après-midi (17 h) du côté de Schiltigheim (N2), pour le compte du 8e tour de la Coupe de France.

BIESHEIM VEUT Y CROIRE

Comme l’an passé, la formation d’Hervé Milazzo se retrouve aux portes des 32es de finale de la Coupe de France. Mais contrairement à la saison écoulée, quand Florian Bischoff faisait triompher ses couleurs dans l’enceinte locale contre Lyon-la-Duchère (1-0, 107e ), les Rhénans vont devoir en découdre dans le fief d’une formation qui paraît bien mieux armée.

Le Sporting Schiltigheim a en effet érigé le stade de l’Aar en citadelle imprenable, de laquelle l’actuel leader du National 2, Créteil, et son dauphin Croix Football sont repartis bredouilles (1-0), d’autres y laissant également pas mal de plumes et de points.

• Une inactivité de trois semaines

Si la formation de Stéphane Crucet a encore livré samedi dernier une solide partition dans l’antre de l’ASM Belfort (0-0), les Rhénans en ont été quittes à rencontrer en « interne » les U19 du club pour meubler une inactivité qui perdure depuis près de trois semaines.

Les aléas climatiques et routiers, teintés de la couleur jaune du côté de Troyes comme le week-end dernier, et la Coupe du Grand Est, reléguant le championnat au second rôle, ont fait des footballeurs de Biesheim de véritables acteurs passifs des choses du football. « On a essayé de s’entretenir de façon à ne pas perdre le rythme, comme avec cette rencontre contre nos jeunes » , en convient fort justement Hervé Milazzo.

Mais sans doute que le technicien rhénan est aussi bien conscient que seule la compétition demeure le vrai révélateur du niveau de sa formation. Une équipe en quête de pas mal de certitudes après avoir rendu quelques copies bien raturées pour le compte du championnat, avec six défaites à la clé et une peu reluisante avant-dernière position au classement.

• Milazzo : « On va jouer notre chance à fond »

La Coupe de France pourrait ainsi servir de détonateur, ramenant cette étincelle dans ce décor quelque peu assombri, un peu comme la saison passée, quand les Wagner, Dardouri et autre Chevrier échouaient les armes à la main en 16es de finales contre Grenoble.

Hervé Milazzo, la passion et la ténacité chevillées au corps, mais aussi avec un réel sens des responsabilités, est quant à lui prêt à relever ce défi, placé à un carrefour de la saison.

« Je me dois de trouver les mots pour que nous soyons dans un grand jour, afin de gagner les nombreux duels, de bien négocier les contres et en limitant nos erreurs qui seraient rapidement condamnables contre cette formation qui évolue à l’étage supérieur. À partir de là seulement, on pourra jouer notre chance à fond en profitant des quelques situations favorables qui se présenteront. »

La feuille de route est tracée pour un club qui, à l’instar de la dernière saison, a si souvent su se sublimer. L’occasion est belle…

Néanmoins, le technicien haut-rhinois ne disposera pas de toutes les forces vives de son effectif. Chevrier et Demir sont suspendus, les frères Jacquat, Muller et Grosperrin sont toujours blessés, Bischoff et Bouaicha demeurent incertains. Léandro Alves, très en vue en équipe réserve, sera sans doute lancé d’entrée dans le grand bain.

Biesheim  : Kehi, Luis ou Tuygun, Alves, Meyer, Finance, Bouaicha, Sow, Gisselbrecht, Dardouri, Fuchs, Viana, Hassani, Bischoff, Efondja. Entr. : H. Milazzo

Source : L’Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter