Envie de participer ?

Déjà un choc

Publié il y a 3 semaines par

Déjà un choc
L’ASC Biesheim, toujours invaincue et leader de surcroît, reçoit le FC Mulhouse, le favori du groupe qui vient de tomber à domicile face à la FAIG. Un premier test grandeur nature pour les uns et les autres.

Seule formation encore invaincue de la poule avec le RC Strasbourg II, les Rhénans s’apprêtent à affronter le FC Mulhouse qui contre toute attente vient de se prendre les pieds dans le tapis (0-1) contre les banlieusards de la FAIG. Un contretemps fâcheux si l’on peut dire, car le club mulhousien se doit de poursuivre des objectifs bien plus ambitieux pour retrouver la “Terre promise” abandonnée suite à sa relégation administrative décidée le 6 juillet dernier par la DNCG.

Certes, le FCM a depuis rebondi en Coupe de France du côté de Wintzfelden (7-1), mais cette opération s’assimile plutôt à une expédition des affaires courantes, à l’image de ce qu’a réalisé Biesheim à Buhl (5-1), qu’à une véritable rédemption.

Les visiteurs, avec six points au compteur (et un match en moins), contre huit aux Rhénans, aborderont donc cette confrontation dans l’obligation de ne pas se saborder à nouveau, sous peine de côtoyer les rivages de l’angoisse dès le début de l’exercice.

Du côté du club de Vincent Schmitt, la donne est pour l’heure aux antipodes, bilan comptable à l’appui, une certaine sérénité teintée de confiance étant de mise. Claude Spreng, l’entraîneur, en convient fort justement avec toujours ce franc-parler chevillé au corps.

« On s’attend à un FCM revanchard. Ses moyens sont bien supérieurs aux nôtres, on va essayer de s’inspirer de la FAIG pour parvenir à nos fins. » Un technicien qui, au passage, demeure fidèle à ses principes et ses… ambitions. « A domicile, on se doit de gagner et être intraitable, c’est notre principe et notre credo. »

La recette ? « Il faut être intelligent, “couper” leurs points forts. » Cette rencontre, l’ASB l’a préparée dans la « sérénité », comme le souligne encore le technicien qui déplore tout de même l’absence de quelques éléments. Hayef, Nellec et Grosperrin ne seront ainsi pas de la partie, une incertitude subsistant encore quant à la participation de Wagner.

Le groupe de l’ASCB : Kehi, Luis, Alves, Metz, Chevrier, Camara, Decherf, Boutantin, Genghini, Wagner (?), Fuchs, Boukalada, Finance, Reppert, Viana, Efondja, Manguelé Njam.

Source : l'Alsace

toute l'association

Commentaires