Des ambitions à assumer

Publié il y a 3 semaines par

Des ambitions à assumer
Face à la réserve du Racing, l’ASC Biesheim démarre cet après-midi son championnat – sa septième saison d’affilée en National 3 – avec des ambitions revues à la hausse. La conséquence des changements impulsés par le président Vincent Schmitt durant l’intersaison.

Vincent Schmitt n’a pas vraiment eu de chance durant la préparation de son équipe. Les seules rencontres auxquelles a assisté le président de l’ASC Biesheim ont été « les moins brillantes » de la série de matches amicaux : une défaite à Sarrebourg (R1) pour commencer (0-1) et un revers au Soleil Bischheim (R1) pour finir (2-4).

Cet après-midi, à Molsheim, le dirigeant espère être plus verni pour l’ouverture du championnat de N3 face à la réserve du Racing. « On n’est pas encore prêts à 100   %, juge-t-il. On a eu des pépins physiques (Nellec blessé, Boutantin qui reprend)et on devra faire sans un joueur (Camara suspendu). Mais après tout ce temps, on a vraiment hâte de commencer. »

Hâte, aussi, de voir ce que vaut cet effectif renouvelé quasiment de moitié (neuf recrues). Hâte, enfin, de jauger le travail de Claude Spreng de retour sur le banc rhénan en remplacement de Hervé Milazzo. Habitué à jouer le maintien, Biesheim a initié un changement de braquet à l’intersaison. Désormais, les Haut-Rhinois aspirent à s’élever jusqu’au podium, ne se fermant aucune porte.

« On a fait bouger les lignes. Maintenant, il faut que la mayonnaise prenne, image Vincent Schmitt. Notre début de calendrier n’est pas simple avec deux réserves professionnelles (Racing et Nancy) , le derby (contre le SRC) et la réception du FCM notamment. On fera un point après cinq journées. Mais sur la ligne de départ, on ne peut pas se cacher. »

Ragaillardis par l’arrivée de joueurs qui ont une belle expérience des divisions supérieures, les Rhénans présentent un profil séduisant, en effet. « Il fallait un nouveau souffle, aussi bien techniquement que quantitativement », complète le président.

Sur le terrain, cela doit se traduire par un jeu porté vers l’avant, une plus grande maîtrise et de la rigueur à domicile. Bref, proposer du spectacle pour essayer d’attirer un plus grand nombre de spectateurs derrière la main courante. Ce qui passe, aussi, par une bonne entame de championnat.

Durant les six semaines de préparation, le discours de la direction comme du staff technique s’est voulu ambitieux. Stabilisée en N3, l’ASCB souhaite franchir un palier. Elle s’en est donné les moyens. Place désormais à la glorieuse incertitude du sport.

« Soit on colle à l’objectif, soit on s’est planté, tranche Vincent Schmitt qui s’est fixé un objectif comptable d’ici la fin septembre. Les joueurs sont intelligents, ils savent ce que l’on attend d’eux. Bien sûr qu’on aimerait jouer les premiers rôles, mais le N3 reste un championnat compliqué. Et il y aura du monde cette saison. »

Premier élément de réponse cet après-midi, donc, face à la réserve du Racing. Des stagiaires qui pourraient être accompagnés de quelques professionnels puisque la rencontre face à Nice en Ligue 1 a été avancée à hier soir. Ce qui ne fait évidemment pas les affaires du club haut-rhinois.

Mais quand il s’agit d’assumer ses ambitions, mieux vaut avant tout compter sur soi-même que de s’intéresser de trop près aux autres. Et Biesheim a suffisamment de talent en magasin pour aborder sereinement cet exercice 2020-2021.

➤ Le groupe de l’ASC Biesheim : Kehi, Quentin, Alves, Metz, Chevrier, Finance, Wagner, Grosperrin, Fuchs, Hayef, Bischoff, Decherf, Boutantin, Viana, Genghini, Reppert. Entraîneur : Claude Spreng.

Source : L'Alsace

toute l'association

Commentaires