Se connecter
News
Finance ne dramatise pas

Finance ne dramatise pas

il y a 2 mois

Toute l'association

Biesheim a bu le bouillon, samedi sur la pelouse de Troyes II, encaissant sa troisième défaite consécutive en championnat. Sans s’affoler, Florent Finance, insiste sur la nécessité de réaliser davantage « d’efforts ».

Finance ne dramatise pas

Depuis ses débuts « en moins de 13 ans » à Biesheim, Florent Finance (29 printemps) a presque « tout connu ». Les « maintiens compliqués en DH (aujourd’hui appelée Régional 1)  », la « montée », puis « les maintiens compliqués en CFA 2 (National 3)  ».

Il faut donc davantage qu’une série de trois revers d’affilée pour inquiéter sérieusement l’emblématique défenseur de l’ASCB. Cela ne l’empêche pas de poser un regard lucide sur les difficultés rencontrées par le club rhénan en ce début de championnat.

« On est moins rigoureux »

Après les deux défaites concédées la semaine précédente à domicile, devant Vauban (0-2) et la réserve du RC Strasbourg (1-2), la gifle subie avant-hier sur le terrain de Troyes II (4-0) soulève des questions.

Quasiment inchangé cet été, l’effectif d’Hervé Milazzo serait-il atteint par une forme de lassitude, quelques mois après s’être hissé en 16e de finale de la Coupe de France et à la deuxième place du groupe Grand Est de N3 ? « Non, non, l’ambiance est bonne et on a toujours plaisir à se retrouver aux entraînements, assure Florent Finance. En revanche, vu nos résultats, on ne peut pas prétendre qu’on accomplit les mêmes efforts que l’an passé. On commet aussi des petites erreurs de concentration, on est moins rigoureux. Il est possible qu’inconsciemment, on n’ait pas encore évacué notre excellente saison dernière. Elle est, certes, gravée dans les annales du club, mais c’est du passé désormais. Pour le moment, on n’évolue plus au même niveau et on le paye cash. »

L’ancien de la maison nuance, malgré tout, son analyse, en rappelant que son escouade n’a pas été gâtée par le calendrier, qui lui a imposé trois affrontements face à des « réserves pros » (celles de Nancy, Strasbourg et Troyes) lors des cinq premières journées. « Des équipes où ça joue au foot », insiste-t-il.

« La chance, il faut la provoquer »

En outre, la réussite qui a accompagné l’ASCB durant le dernier exercice est peut-être en train de la fuir. Samedi, « Troyes a ouvert le score sur sa première occasion (à la 35e minute)  », note Florent Finance. L’auteur du coup de poignard, un dénommé Kaye, a récidivé deux minutes plus tard (37e ).

« Ça nous a coupé les jambes, d’autant qu’on s’était créé des opportunités en première période, regrette le défenseur. On se retrouve mené sur des détails qui jouaient en notre faveur auparavant. En seconde mi-temps, nous n’étions plus dedans. »

Le kinésithérapeute de métier invite malgré tout ses partenaires à ne plus courber l’échine. « La chance, il faut la provoquer, martèle-t-il. On sait qu’on est dans une période plus dure. À nous de nous remettre au boulot et de courir encore plus. Il est toujours possible de faire aussi bien que la saison dernière. On doit simplement le décider. Notre équipe a suffisamment de capacités pour viser la première moitié de tableau. »

Source DNA


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

Calendrier

FACEBOOK

Prochains événements

18
nov.
2018-11-18T14:00:00+0100
2018-11-18T16:00:00+0100

CDF : ROSSFELD - ASC BIESHEIM 14H

Toute l'association
24
nov.
2018-11-24T17:00:00+0100
2018-11-24T19:00:00+0100

NAT 3 : ASC Biesheim -...

Toute l'association
28
nov.
2018-11-28T19:00:00+0100
2018-11-28T00:00:00+0100

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Toute l'association

PHOTOS

LES EQUIPES À BIESHEIMLES EQUIPES À BIESHEIMLES EQUIPES À BIESHEIMLES EQUIPES À BIESHEIMLES EQUIPES À BIESHEIM