JACQUAT DIT QUATRE !

News
JACQUAT DIT QUATRE !

Publié il y a 2 semaines par

JACQUAT DIT QUATRE !
Emmenée de manière irrésistible par son « serial- buteur » Julien Jacquat, auteur d’un quadruplé, l’ASC Biesheim a décroché hier une troisième victoire consécutive en championnat. Trop vite réduit à dix, Prix-Lès-Mézières n’a rien pu faire (4-0).

Privée au coup d’envoi de trois de ses acteurs majeurs (le capitaine Ludovic Chevrier, Alain Reppert et Guillaume Jacquat), qui ont grandement contribué à la très bonne entame du cycle retour amorcé avec deux victoires consécutives, l’ASC Biesheim avait à cœur de prolonger cette belle série, hier, face aux Ardenais de Prix-lès-Mézières. Des adversaires qui n’étaient pas les premiers venus puisqu’ils occupaient la troisième place du podium au coup d’envoi, à égalité avec Raon et Thaon.

D’emblée, d’ailleurs, les Pirisiens posaient leurs griffes sur les débats mais sans réel danger pour l’arrière-garde locale, dirigée par Grosperrin et le revenant Wagner. Les locaux desserraient ensuite l’étreinte quand Julien Jacquat, gêné par la sortie quelque peu cafouillée de Jacquet, ne trouvait pas la cible (26e ). Thioune, côté visiteurs, avait lui aussi une réelle opportunité, mais il ne cadrait pas face à un Cappa pourtant livré à lui-même.

Par sa vitesse de course, Julien Jacquat causait ensuite quelques tourments à une arrière-garde visiteuse prise de court comme à 37e quand le numéro 9 recevant, en position idéale, se prenait les pieds dans le tapis. Thioune, un tour de chrono plus tard, démontrait un certain sens de la repartie, mais Cappa avait la main ferme. La première période se concluait alors en queue de poisson pour les Ardenais quand Jaspierre, à nouveau averti, devait quitter l’aire de jeu (43e ).

Voilà qui n’augurait rien de bon pour les visiteurs. Et cela se vérifiait en début de deuxième période lorsque Dardouri voyait sa course enrayée de façon illicite par Houlot. Le penalty était logique et transformé par Julien Jacquat (1-0, 50e ). Le talent individuel de ce dernier, conjugué à l’actuelle bonne volonté collective de ses partenaires, allait décanter les débats. Servi de belle manière par Alves, l’attaquant rhénan invitait une seconde fois Jacquet à récupérer le ballon au fond de ses filets (2-0, 67e ). Il ne lui restait plus dès lors qu’à se jeter avec allégresse dans les bras grandement ouverts de son père, l’inlassable témoin de son parcours.

Dans une fin de rencontre aux airs de désespérances visiteuses, le meilleur bloc défensif de la poule au coup d’envoi voyait encore son marquage s’effilocher, mettant à nu des failles désormais béantes.

Julien Jacquat s’y engouffrait avec délectation et une réelle envie de bien faire. La trotteuse n’avait pas le temps d’accomplir deux révolutions quand, d’abord mis sur orbite par Viana (3-0, 80e), et ensuite sur un subtil service de Bischoff (4-0, 82e ), le buteur rhénan alimentait encore le tableau d’affichage.

Cette belle victoire permet à l’ASC Biesheim de Hervé Milazzo de poser provisoirement les crampons sur le podium. Sympathique !

source : l'Alsace 


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter