LA BELLE SEMAINE

News
LA BELLE SEMAINE

Publié il y a 1 semaine par

En l’espace de quatre jours, et deux victoires glanées contre Épernay et Amnéville, deux concurrents directs, l’ASC Biesheim a fait un très grand pas vers son maintien en N3. Mais David Viana, son attaquant, ne savoure pas encore.

LA BELLE SEMAINE

Dans cette dernière ligne droite, celle où se joue le destin des équipes de tête comme celles en queue de peloton, c’est toujours mieux de pouvoir s’appuyer sur des joueurs d’expérience. Et l’ASC Biesheim, habituée à jouer sa survie en N3, en compte quelques-uns. Parmi eux, David Viana.

Mercredi, à Épernay, il n’était pas sûr de pouvoir tenir sa place en raison de ses douleurs récurrentes à la cuisse droite. L’ailier est finalement entré en seconde période. Et il a planté un doublé aussi décisif pour les trois points qu’il a apportés que pour le coup de massue qu’il a mis sur la tête de la lanterne rouge.

• « On s’attendait à vivre un championnat plus tranquille »

« À Épernay, il ne fallait pas s’affoler, d’abord bien défendre et attaquer au fil du match. Être décisif, ça fait très plaisir, mais je ne suis qu’au bout de la chaîne, souligne celui qui avait déjà inscrit, deux semaines plus tôt, l’unique but (sur penalty) du derby contre Saint-Louis. Cette saison, j’étais plus passeur que buteur. C’est plaisant d’enchaîner. »

C’est également ce que doit se dire son club puisqu’après une virée en Champagne victorieuse, Biesheim a trouvé l’énergie pour remettre ça contre Amnéville samedi. Avec cette semaine à six points et enfin un calendrier remis à jour, l’ASCB y voit (un peu) plus clair (6e ).

« On savait que c’était un moment important de notre saison, qu’on allait en savoir plus. On n’avait pas de pression puisqu’on a un groupe de qualité. On a trop souvent manqué de ce brin de réussite pour inverser les résultats, insiste David Viana. L’ambiance est toujours restée bonne. Là, on a su installer une nouvelle dynamique (10 points sur 12). Contre Amnéville, on a rapidement décanté la situation. Et on a su mettre le troisième (but) pour être plus serein. »

• « Je me rattraperai à Sarreguemines »

Cette fois-ci, le milieu de 27 ans n’a pas marqué. Il en a pourtant eu l’occasion. « Le gardien a fait un bel arrêt. Je me rattraperai à Sarreguemines (le 11 mai). » En Moselle, l’idée sera de ramener les points qui manquent pour renouveler officiellement le bail en National 3.

« Je pense qu’il nous faut encore une victoire. Après, tout dépend si Haguenau descend (en cas de relégation de N2 du FRH, trois équipes retourneraient en R1, ndlr). L’an dernier, on a vécu une belle saison. On savait que ça ne serait pas forcément pareil mais on s’attendait à vivre un championnat plus tranquille. Mais bon, on finit bien, la réussite nous sourit enfin. Maintenant, on veut se maintenir le plus tôt possible pour le coach et les présidents (Marc Nagor et son successeur Vincent Schmitt) (sourire). »

Cela pourrait donc être le cas samedi prochain au stade de la Blies face à un adversaire qui l’a contraint au nul le 20 avril (1-1). Pour l’occasion, le joueur formé au Racing ne serait pas contre revisiter la formule de César : “Viana, vidi, vici”.

 

Source : L’alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter