LE CIEL S’ASSOMBRIT

News
LE CIEL S’ASSOMBRIT

Publié il y a 9 mois par

Nouveau coup d’arrêt pour David Viana et Biesheim ce week-end à Amnéville. Après une bonne série, Biesheim a replongé ce week-end à Amnéville. Et sa situation au classement redevient préoccupante.

LE CIEL S’ASSOMBRIT

Après la pluie – cinq défaites de rang en championnat – était enfin venu le beau temps. Cette série de quatre victoires consécutives, N3 et Coupe de France confondus, avait fait office de rayon de soleil après le début de saison brumeux de l’ASC Biesheim. Et lui avait surtout permis de sortir de la zone de relégation suite à son succès domestique contre Épernay, la lanterne rouge.

Mais une nouvelle averse est venue assombrir le ciel au-dessus des têtes alsaciennes à Amnéville où les Rhénans ont encaissé leur sixième défaite de la saison. « Forcément, c’est un coup d’arrêt. Ce match pouvait nous faire basculer du bon côté. Là, on s’est remis un coup de pression » , commente Florent Finance.

• « Ça se joue à des petits détails »

Pas encore totalement rassérénés, les Haut-Rhinois ne se sont pas mis dans les meilleures dispositions pour poursuivre leur faste série. « Quand tu viens pour bien défendre et que tu encaisses un but au bout d’une minute… » , déplore David Viana dont la frappe contrée par Mathieu Wagner sera à l’origine de l’égalisation de Finance. « On a réussi à revenir, on a même eu des opportunités en seconde période mais ça ne nous a pas souri. »

Contrairement au premier semestre remarquable qui a conclu une saison 2017-2018 favorable, avec une 2e place à la clé, la réussite n’escorte plus les hommes d’Hervé Milazzo.

Les centres qui faisaient ficelle ne trouvent plus preneur, les décalages dans la surface ne se transforment plus en passes décisives, bref, l’efficacité rhénane n’est plus ce qu’elle était. Et ce dans les deux surfaces parce qu’avec 18 buts encaissés, l’ASCB facture l’une des moins bonnes défenses du groupe Grand Est.

«  Notre début de match n’était pas idéal mais on s’était remis la tête à l’endroit. Amnéville est une belle équipe mais si on évolue à notre niveau, on peut gagner ce match. Ça se joue à des petits détails mais comme on est moins efficaces devant et derrière…, résume le buteur biesheimois. Cette défaite ne va pas nous miner le moral. Mais on va devoir se remettre en question. »

Un peu d’introspection ne fera pas de mal, en effet, pour aborder le 7e  tour de Coupe de France à Rossfeld dans les meilleures conditions. Surtout que ceux qui avaient atteint les 16e de finale en janvier partiront largement favoris de leur rencontre face à une formation bas-rhinoise évoluant en Régional 3.

« C’est vrai qu’on a un peu de chance au tirage jusqu’à présent. Mais ces matches, il faut les jouer, sans prendre notre adversaire à la légère » , conclut Florent Finance.

Ce serait la meilleure façon de chasser les nuages…

 

Source : L’Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter