Marc Nagor: «J’assume mes choix»

News
Marc Nagor: «J’assume mes choix»

Publié il y a 9 mois par

Marc Nagor: «J’assume mes choix»

Marc Nagor espère revivre à Rossfeld les mêmes scènes de joie que la saison dernière en coupe de France. 

L’ASC Biesheim vit actuellement une période compliquée. Le patron du club compte sur la parenthèse de la Coupe de France pour rebondir, non sans revenir sur le passé.

Dimanche du côté d’Erstein, face à Rossfeld, sur le coup de 14 h pour le compte du 7e tour de l’épreuve reine la formation d’Hervé Milazzo sera placée devant ses responsabilités et ce à double titre. Dans un premier temps elle se doit de passer le tour face à une formation qui évolue deux étages plus bas, mais aussi préparer au mieux les prochaines échéances. À la veille de ce tournant, l’homme fort du club trace la feuille de route avec autorité et fermeté.

À quoi attribuez-vous cette entame gâchée ?

Je pense qu’on s’est vu « trop beau » après la dernière saison qui était tout bonnement la meilleure du club lors de ces 50 années d’existence. On s’est installés dans un certain confort en se montrant suffisants au passage. Par ailleurs nos « cadres » ne sont pas au niveau pour l’instant, on est déficient dans l’impact physique et l’ensemble de ces paramètres négatifs a empêché le déclic que nous avions si souvent par le passé.

Comment comptez- vous redresser la situation ?

Avec mon bureau composé de MM. Schmitt, Pasquier, Grosheny et Cordonnier et l’entraîneur nous avons eu des discussions plaçant ensuite les joueurs devant leurs responsabilités. Dés dimanche j’attends cette qualification contre cet adversaire qu’on respecte pleinement, mais échouer serait une faute professionnelle, nos nombreux blessés à cette occasion n’étant pas une excuse, loin de là.

• Un partenariat exclusif avec le RC Strasbourg

Comptez-vous vous renforcer prochainement ?

Financièrement ce serait trop difficile, néanmoins je demeure à l’écoute d’Hervé Milazzo et espère aussi l’éclosion de certains de nos jeunes. Par ailleurs le partenariat exclusif que nous avons ébauché la semaine passé avec le RC Strasbourg devrait nous permettre d’attirer de nouvelles forces vives.

Comment voyez-vous l’avenir du club auquel vous êtes viscéralement lié ?

Nous nous devons de prendre au plus vite ces points qui doivent d’abord nous sortir de la zone de relégation puis nous rapprocher de l’objectif initial (3e ou 4e ). Ce championnat très resserré doit nous le permettre, je l’espère de tout cœur car j’ai confiance en ces hommes que j’ai choisis en assumant naturellement ma part de responsabilités. De mon côté cette période difficile m’oblige, avec passion et devoir, à multiplier mon activité et jamais je ne renoncerai ou jetterai le manche. Si un jour je devais m’arrêter ce sera au sommet.

Contre le 5e du groupe N en Régional 3 du Bas-Rhin qui vient de perdre à domicile contre le FCSK 06 (1-2) mais qui dans l’épreuve a déjà éliminé des clubs plus huppés comme Berrwiller (1-2) et Hagenthal (0-2), le groupe rhénan sera privé des frères Jacquat, Bischoff, Dufour, blessés et Chevrier suspendu.

Source : L’Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter