PREMIÈRE A LA MAISON

News
PREMIÈRE A LA MAISON

Publié il y a 3 semaines par

PREMIÈRE A LA MAISON

Battue lors de la 1re journée par la FAIG (2-1), la formation rhénane qui alignait d’entrée Wagner et Jacquat, avait à cœur hier soir, de se rattraper. En face les « Faïenciers », remontés du gouffre à l’intersaison à la faveur d’un repêchage, venaient pour confirmer leurs débuts solides face à la Métropole Troyenne (3-2).

La touffeur ambiante n’empêche pas les débats de s’animer très rapidement. Cappa, qui retrouvait là son ancien club, se montre très avisé (12e ) sur la frappe de Guendez. Le nouveau portier visiteur, Barriere, monte lui aussi au créneau, quand en deux petites minutes (18e et 19e ) il s’interpose devant Reppert. Mais les visiteurs, qui franchissent souvent très vite les lignes, démontrent une belle répartie. Ba prend de revers le bloc défensif alsacien mais manque sa frappe (26e ).

Ce sont finalement les locaux qui débloquent le compteur quand Chevrier, à la reprise d’un corner et en deux temps, trompe Barrière (38e ). Sarreguemines réagit et sur le coup d’envoi, Metin trouve la tête de Ba pour l’égalisation (40e ). Assommés, Biesheim pousse avant la pause. Jacquat trouve l’ouverture et frappe dans le but déserté par le portier visiteur, mais Metin sauve sur sa ligne. De quoi laisser des regrets aux Alsaciens.

À la reprise, Biesheim est malmené, mais vire quand même en tête à l’heure de jeu. Après un débordement, Alves trouve Jacquat, encore lui, qui n’a plus qu’à conclure pour le 2-1 (57e ). Un but qui fera beaucoup de mal aux Lorrains qui jusqu’à présent faisaient plutôt bonne figure.

Désormais devant à la marque, les hommes d’Hervé Milazzo jouent avec sérénité et relâchement, profitant des errances adverses pour terminer le travail. C’est chose faite avec Viana qui inscrit le but du break à 5 minutes du terme (86e ). Un peu avant, Efondja avait déjà eu l’occasion de sceller l’issue de la rencontre, mais sa tentative n’a pas trouvé le cadre (78e ).

Dans les arrêts de jeu, une faute de main de Chevrier offre un penalty à Sarreguemines, transformé par Kowalczyk (90e +3). Mais la victoire avait déjà choisi son camp, celui du club du président Vincent Schmitt qui contrairement à samedi passé, a fait preuve d’efficacité

Source : L’alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter