SAID DARDOURI, LE FIDÈLE LIEUTENANT

News
SAID DARDOURI, LE FIDÈLE LIEUTENANT

Publié il y a 1 mois par

SAID DARDOURI, LE FIDÈLE LIEUTENANT
Samedi, Saïd Dardouri retrouvait Raon-l’Étape, l’un de ses anciens clubs. L’infatigable milieu de terrain de Biesheim revient sur ce match nul.

Tout bon capitaine a besoin d’un bon lieutenant. L’ASC Biesheim ne déroge pas à la tradition marine. Hervé Milazzo, le capitaine du navire biesheimois, peut compter sur son fidèle lieutenant : Saïd Dardouri.

Sort-on avec des regrets d’un tel match ?

Oui, c’est vrai qu’on a fait une superbe première mi-temps. On a réussi à mettre du rythme et de l’envie. On se procure des occasions et malheureusement, Ludovic (Chevrier, ndlr) se sacrifie pour l’équipe en écopant d’un carton rouge.

• « Renouveler ce genre de performance »

À dix, on a poussé et même réussi à marquer. Mais derrière, on encaisse le 1-1 et notre adversaire a des balles pour passer devant. Le foot se joue sur des détails. On a prouvé qu’on était capable de produire du jeu. Il faut conserver cette ligne de conduite et renouveler ce genre de performance lors des prochains matches.

Il était important pour vous de ne pas perdre face à votre ancien club ?

Pour moi, il est important de ne perdre aucune rencontre. Je n’ai fait que six mois là-bas et ça s’était bien passé. Le plus important, c’était de continuer sur notre dynamique positive. Nous enchaînons un nouveau match sans défaite

On imagine que les deux défaites concédées sont frustrantes.

On peut être déçu par rapport au match à la FAIG, où on a eu la maîtrise. Surtout en première période. Mais le match est passé et on ne peut plus rien y faire. C’est pour cela qu’il faut regarder vers l’avant pour agir et être en action. On se prépare pour le match à Koetzingue en Coupe de France, avant de repartir en championnat. On va jouer Thaon contre qui on avait perdu deux fois la saison dernière. C’est une équipe très physique qui maîtrise parfaitement son système en 3-5-2.

Le coach vous avait fait souffler, la semaine dernière au RHW96 ?

J’ai fait les calculs dernièrement. J’ai joué au total 61 matches sur 62 en championnat depuis que je suis à Biesheim. Après, cela ne me dérange pas. Et si à un moment je dois me retrouver sur le banc, c’est que les onze qui seront sur le terrain auront mérité leur place.

Source : L’Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter