SARRE UNION EN SOLIDE LEADER

News
SARRE UNION EN SOLIDE LEADER

Publié il y a 8 mois par

Même si elle a concédé l’ouverture du score, l’US Sarre-Union s’est imposée hier face à Biesheim (2-1). Elle compte désormais quatre points d’avance sur Thaon, son dauphin, et huit sur le FCM, qui joue aujourd’hui.

SARRE UNION EN SOLIDE LEADER

Sarre-Union, les matches se suivent et commencent à se ressembler. Du moins sur son terrain. À l’instar de la rencontre précédente face à Troyes II, durant laquelle ils avaient concédé l’ouverture du score avant de retourner le scénario en leur faveur, les Sarre-Unionnais ont réitéré hier le même synopsis face à l’ASC Biesheim.

À la demi-heure, les Rhénans profitaient des largesses qu’offrait le côté gauche du leader bas-rhinois. Après un avertissement sans frais quelques minutes plus tôt sur une action identique (26e ), les hommes de Stéphane Leoni concédaient l’ouverture du score (1-0, 29e ). Viana débordait son vis à vis Crouzat, trop facilement dépassé en première période. Le centre du milieu biesheimois atterrissait au second poteau vers Fuchs qui adressait un ballon rentrant que Efondja reprenait de la tête. L’ouverture du score permettait de sortir le match du faux rythme dans lequel il s’était installé. Elle poussait également les Sarre-Unionnais à réagir.

Pourtant, il serait trompeur de dire que jusque-là, Sarre-Union fut inexistant. Dje prenait parfaitement la profondeur et ses déplacements créaient le danger, mais son imprécision dans le dernier geste l’empêchait d’ouvrir le score, à l’image de cette frappe trop molle (24e ). On le retrouvait déterminant sur l’égalisation. À la retombée d’un corner, l’attaquant plaçait sa tête qui était contrée, mais pas dégagée. Barthelemy, solide dans les duels dans son travail défensif, surgissait pour marquer d’une frappe rageuse (1-1, 34e ). Les Bleus n’ont douté que cinq minutes. Et contrairement au match face à Troyes, où ils n’avaient pris les devants qu’à cinq minutes de la fin, Amri permettait cette fois à Sarre-Union de mener 180 secondes seulement après leur égalisation (2-1, 37e ).

• Deux prochaines rencontres décisives

En seconde période, la notion de derby prenait tout son sens. La tension s’élevait comme en attestaient les quatre cartons jaunes récoltés en dix minutes (deux de chaque côté). Efondja passait tout proche de l’égalisation, mais la sortie parfaite de Deschateaux et le dernier contrôle approximatif du buteur annihilaient l’occasion de but (63e ). Mais il ne fallait pas s’y méprendre : on était plus proches d’assister au 3-1 qu’au 2-2. La volée de Frassineti était détournée par Kehi (62e ).

En une minute, deux frappes de Maurice échouaient à quelques centimètres du poteau (73e). Ces actions manquées ne prêtaient pas à conséquence. Sarre-Union s’imposait. Et une autre bonne nouvelle arrivait de Troyes, où Thaon a partagé les points (2-2).

Les Bas-Rhinois comptent donc quatre points d’avance sur les Vosgiens. Ce qui n’est pas de trop avec un calendrier qui les verra se déplacer à Mulhouse (7 avril) puis recevoir Thaon (13 avril). Dans trois semaines, Stéphane Leoni ne pourra peut-être plus se cacher à l’évocation du titre.

Source l’Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter