SARRE UNION IMPOSE SA LOI

News
SARRE UNION IMPOSE SA LOI

Publié il y a 1 semaine par

SARRE UNION IMPOSE SA LOI
L’US Sarre-Union a obtenu hier une troisième victoire en quatre matches en assommant Biesheim (4-1) dans les dernières minutes. L’USSU reste en tête du groupe.

À la fin de la préparation, Stéphane Léoni assurait que son équipe ne ferait « pas le même début de saison que l’an dernier »: soit l’entraîneur de l’USSU est un très bon bluffeur, soit il est lui-même surpris par le départ canon de ses hommes. Après quatre journées, Sarre-Union caracole en tête de son groupe avec trois victoires et une attaque qui tourne à plus de deux buts par match.

« On fait même un meilleur départ que l’an dernier, sourit Léoni. Le mot d’ordre de la semaine était de donner du plaisir à notre public, qu’on avait déçu contre Troyes II (défaite 1-4). » L’avalanche de buts finale était pourtant loin de se dessiner d’entrée. La première demi-heure aura ressemblé au ciel au-dessus du Stade omnisports : triste et immobile. L’USSU tenait plutôt bien le ballon, mais multipliait les imprécisions.

Et puis les occasions se sont mises à tomber en même temps que la pluie qui revenait. Schermann croyait ouvrir le score sur corner, mais sa tête était sortie sur la ligne par un défenseur biesheimois (27e ). L’instant d’après, Maurice propulsait le ballon dans les nuages alors qu’il faisait face à un but déserté. L’ouverture venait finalement grâce à une sortie manquée de Guillaume Cappa à l’extérieur de sa surface, exploitée par Vianney Schermann. L’ailier sarre-unionais, buteur trois fois en autant de journées, se transformait en passeur pour servir Smaïl Morabit (34e , 1-0). Le but récompensait le travail loin du but de ce dernier, encore une fois très précieux par ses décrochages et son jeu en pivot.

Les Bleus commençaient la seconde période comme ils avaient fini la première et creusaient l’écart par leur latéral Coignard, monté dans la surface pour reprendre de la tête un centre de Frassinetti (58e , 2-0). Le superbe retourné de David Efondja sur un corner biesheimois (84e , 2-1) sonnait le début de 10 dernières minutes folles.

D’abord stressantes pour les locaux, acculés sur leur but. Puis joyeuses dans le temps additionnel, grâce au but de Schermann, et enfin euphoriques dans la minute qui suivait, avec le missile de Poinsignon, aux 25 mètres, qui touchait la barre avant de rentrer.

Reste à savoir si l’USSU pourra enchaîner dès mercredi face au Racing II, alors qu’elle déplore un nouveau blessé en la personne de Zerbini, touché à la cuisse.


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter