SEULE LA VICTOIRE EST BELLE

News
SEULE LA VICTOIRE EST BELLE

Publié il y a 1 mois par

SEULE LA VICTOIRE EST BELLE
Dans le fief de la lanterne rouge Amnéville qui livrera un véritable quitte ou double, Biesheim se doit de l’emporter dimanche après-midi, sous peine de déjà sérieusement se compliquer le cycle retour.

Battu face à la Métropole Troyenne (2-1), le 15 décembre dernier, le club rhénan dont la régularité n’est désormais pas le fil conducteur cette saison, a droit à une « séance de rattrapage » dans l’antre du dernier de la classe, le CSO Amnéville. Un adversaire qui à défaut de trouver une forme salutaire et surtout sécurisante dans ses célèbres thermes, se trouve plutôt amarré au port de l’angoisse et ce depuis le départ d’une saison pourtant amorcée au pas de charge face à Illkirch (5-2). Depuis, le soufflé est bien retombé, une seule victoire (Ndlr : 4-3 contre Sarreguemines) jalonnant un parcours qui a des allures de véritable chemin de croix et qui relègue l’adversaire du jour à pas moins de six points du premier non relégable, Illkirch.

Même le passage de l’expérimenté coach, Pascal Janin, au chevet du malade, s’est avéré être un véritable « flop », les dirigeants lorrains, de concert avec l’ancien strasbourgeois mettant assez rapidement fin à l’expérience. Ensuite, le 5 décembre dernier, un Lorrain « pur jus », Julien François, formé au FC Metz et qui a déjà pas mal bourlingué (Grenoble, Gazélec Ajaccio, Tours, Le Havre) a investi les lieux de la cité thermale muni d’une feuille de route sur laquelle le mot « maintien » est estampillé en lettres majuscules. Dans le paquetage les dirigeants, qui à l’occasion pour dimanche évoquent « la rencontre de la toute dernière chance », y ont associé l’arrivée de nouveaux joueurs dont la qualification n’était pas encore assurée en milieu de semaine. Avant l’amorce d’un véritable triptyque à domicile (Ndlr : Saint – Louis, Prix-lès-Mézières et… Amnéville seront les prochains adversaires au stade municipal) qui peut s’avérer être une véritable rampe de lancement pour le cycle retour, les joueurs d’Hervé Milazzo ont une belle occasion à saisir et se prémunir ainsi de ces fins de saisons angoissantes qui jalonnent trop souvent les cycles des Rhénans. De surcroît, Hervé Milazzo aura l’embarras du choix, son groupe enregistrant enfin les retours de Ruiz et Grosperrin, seul Muller, suspendu fera défaut. De quoi envisager l’objectif martelé encore cette semaine par président Vincent Schmitt, « la victoire impérative chez le dernier du classement », avec ambition mais aussi avec assurance.

Le groupe : Cappa, Luis ? Grosperrin, Ruiz, Alves, Guillaume et Julien Jacquat, Chevrier, Meyer, Viana, Bischoff, Finance, Wagner, Dardouri, Fuchs, Miliani, Reppert et Efondja.


source : l'Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter