UN DERBY SOUS HAUTE TENSION

News
UN DERBY SOUS HAUTE TENSION

Publié il y a 4 mois par

L’ASC Biesheim et le FC Saint-Louis n’auront que le maintien en National 3 en tête ce soir à 17 h lors d’un derby sous haute tension.

UN DERBY SOUS HAUTE TENSION

Les deux clubs du département, guère à la fête lors du présent exercice, se livreront un derby avec le seul maintien dans le viseur. Les temps ont bien changé…

Présents encore la saison passé en National 2, mais relégué à la dernière journée pour l’un et vice champion pour l’autre, les deux clubs en présence se trouvent à présent dans une sphère bien plus tourmentée.

Plus d’une fois d’ailleurs, cette saison, les deux formations ont regagné les vestiaires avec des wagons de regrets accrochés à leurs basques. Comme samedi encore pour les Rhénans quand la victoire a choisi son camp, en l’occurrence celui des Vosgiens de Thaon, opportunistes en diable (4-1) et surtout « vernis » par la chance des formations qui filent grand train.

Pendant ce temps, les frontaliers dominaient l’ESTAC de Troyes II (3-2) après avoir contraint aux nuls, précédemment, les doublures du RC Strasbourg (0-0) et celles de Nancy (1-1). Une trajectoire aux antipodes de celle du club de Marc Nagor qui succombait avant, à Sarre-Union (2-1) et pris la porte de la Coupe du Grand Est à Illkirch (4-2).

• « Restons calmes et sereins »

Une situation guère enviable, certes, mais que le coach, Hervé Milazzo se doit d’intégrer et surtout de gérer au moment de ce sommet crucial. « Cette rencontre est d’une haute importance pour nous. On se doit de mettre tous les atouts en notre faveur en se rendant surtout compte de la situation. Mais pour toucher au but, on se doit aussi d’être sereins et calmes, seul le terrain va parler. »

Des ingrédients et des valeurs qui seront aussi siennes jusqu’au bout de la saison : « Quoiqu’il arrive contre Saint – Louis, il y aura encore des points à prendre, car il nous faut atteindre la barre qui se situe entre 30 et 32 unités pour se maintenir et sans doute que la dernière journée sera décisive. »

Sachant qu’ensuite la poursuite de la saison pour les Rhénans pourrait s’apparenter à une véritable course effrénée quand il s’agira de rencontrer, lors de ce championnat ultra-resserré, que des équipes en quête de maintien. (N.D.L.R. : deux équipes rejoindront en fin de saison le R1, à la condition qu’il n’y ait aucune descente de National 2 (c’est la situation actuelle). Dans le cas contraire, le nombre est augmenté d’autant.

• Toujours des absents

En quête de certitudes et souvent en déséquilibre, les Rhénans ont l’occasion lors du contexte si particulier d’un derby de faire apparaître l’étincelle qui pourrait éclairer cette fin de saison. Un sacré bonus au passage quand il s’agira de rendre les copies en fin de cycle.

L’effectif sera toujours amputé des frères Jacquat, Efondja et Grosperrin, blessés. Gisselbrecht est lui de retour de suspension. Hervé Milazzo fixant son choix entre Hassani et Demir lors de l’ultime entraînement.

Le groupe de l’ASC Biesheim : Kehi, Luis, Meyer, Finance, Chevrier, Muller, Bischoff, Gisselbrecht, Dardouri, Fuchs, Viana, Wagner, Miliani, Dufour, Demir ? Hassani ? Alves.

Michel Conrad

Source L’Alsace


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter