VAUVE VEUT GARDER LA FIBRE

News
VAUVE VEUT GARDER LA FIBRE

Publié il y a 2 mois par

C’était un secret bien gardé que le club a éventé une fois le maintien acquis : Vauvenargues Kehi ne protégera plus le but de Biesheim à la reprise. Engagé dans un nouveau projet professionnel, le gardien ne raccrochera pas les crampons pour autant.

VAUVE VEUT GARDER LA FIBRE

Ce n’est pas la sortie dont il rêvait. Samedi dernier, pour le dernier match de la saison contre le FC Agglo Troyenne, Vauvenargues Kehi a quitté ses partenaires à la mi-temps. Définitivement. Car ce carton rouge, reçu après avoir échangé quelques amabilités avec l’arbitre, a mis un terme à cinq saisons passées sur les bords du Giessen.

« Cette expulsion, finalement, ne restera qu’un détail. Si on avait perdu et que le club était descendu, je l’aurais eu mauvaise. On va dire que ça a permis de faire la transition avec Quentin (Luis, le gardien remplaçant) , rigole “Vauve”. Ce maintien, c’est un soulagement. Quand je suis arrivé, le club était en N3, je m’en serais voulu de ne pas le laisser au même niveau. »

Au sein de l’ASCB, qui lui a rendu un petit hommage sur la pelouse après le nul décroché face aux Aubois, on n’avait qu’un mot à la bouche : merci. « Il nous aura rendu de fiers services pendant cinq ans », complimentait alors Vincent Schmitt, le nouveau président. « Je me suis investi dans ce club et on me l’a bien rendu, synthétise le portier. Je ne voulais pas non plus faire l’année de trop. C’est important la dernière image qu’on laisse. »

Sa décision, il l’a prise en début d’année. Le temps pour lui de bien boucler la boucle et pour son club de préparer sa succession. S’il tourne la page haut-rhinoise de sa carrière de footballeur, Vauvenargues Kehi s’apprête à écrire un nouveau chapitre de sa vie professionnelle. À partir du 3 juin, il sera conducteur de travaux sur les chantiers d’installation de la fibre optique en Alsace (projet Rosace). Un CDI, obtenu après une période de formation, qui va lui assurer une « plus grande stabilité » car le « foot est éphémère ».

• «Optimiste pour mon avenir»

Si, au départ, l’ex-gardien du Racing comptait mettre le football entre parenthèses, il s’est aperçu que ses horaires lui permettront de rechausser les crampons. Pas en N3, puisqu’il a promis au désormais ex-président Marc Nagor de ne pas concurrencer Biesheim, mais en R1 voire en R2 (il sera reclassé joueur amateur au mois d’octobre). Certainement dans l’agglomération strasbourgeoise où est établi le mari et père de famille.

« J’espère trouver un challenge intéressant même si je sais bien que pour les gardiens, c’est plus compliqué. Je vais appeler des clubs, pour voir, sans me presser, j’ai le temps », assure l’Alsacien de bientôt 27 ans.

Ses futurs interlocuteurs ne s’y tromperont pas. Vauvenargues Kehi a beau prendre un peu de recul – « le fait d’être très optimiste pour mon avenir professionnel m’aide à faire passer la pilule » –, il conservera à jamais en lui la fibre footballistique…


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter