Biesheim dompte Sarreguemines

0

Après trois défaites consécutives à domicile, les joueurs de l’ASC Biesheim, réalistes et opiniâtres, ont renoué hier soir avec la victoire face à Sarreguemines (3-1), un adversaire sans ressort ni solutions lors de la seconde période.

Deux petites minutes, au demeurant fatales aux Mineurs entre les 61e et 63e minutes, ont suffi pour que la victoire choisisse son camp, hier soir, au stade municipal de Biesheim.

Même profondément remaniées (cinq changements de part et d’autre), les deux équipes ont de suite trouvé l’indispensable cohésion pour placer les premières banderilles. Œuvre d’abord d’Efondja (4e ) qui, pour le camp local, n’arrive pas à armer en bonne position, puis pour les visiteurs par Metin (7e ), contré in extremis par Chevrier. Efondja, encore lui, se jette ensuite sur le centre de Sakhri (11e ), avant que Viana qui ne voie Coignard sur la trajectoire de sa balle (15e ). Le tableau d’affichage ne bouge pas mais les occasions ne manquent pas.

La rencontre finit par se débloquer grâce à Ntoke, qui crochète subtilement Benichou après une perte de balle au milieu de terrain et offre l’ouverture du score à son compère Viana (1-0, 35e ). Mais la joie est de courte durée pour les locaux, qui concèdent à peine deux minutes plus tard un coup franc tout près du point de corner que Metin dépose sur la tête de Benichou. Le pauvre Vauvenargues Kehi ne peut rien (1-1, 37e ).

L’égalisation est plutôt logique et les deux équipes regagnent les vestiaires dos à dos au terme d’un premier acte qui ne restera pas dans les annales.

Efondja et Solvet font la différence
La reprise s’effectue avec un surcroît d’intensité, côté local surtout, même si Ba (46e ) et Efondja (48e ) loupent le cadre. Comme lors de la première période, la partie s’emballe sur un très court laps de temps et permet cette fois à la formation d’Hervé Milazzo de faire le plein de dividendes. Efondja valorise d’abord le très bon service de Solvet (2-1, 61e ) avant que ce dernier, excellent tout au long des débats, invite encore Trimborn à chercher la balle au fond des filets après un bon travail de Viana (3-1, 63e ).

Le coup est rude pour Sarreguemines qui, dès lors, balbutie son football. Laufenburger est d’ailleurs tout près d’aggraver la marque d’une lourde frappe à un quart d’heure du terme. M’Barki, le meilleur buteur de l’exercice passé côté lorrain, montre certes de la répartie (80e ), mais sa balle tombe dans les phalanges de l’inspiré Kehi. Chevrier (90e ) et Carlier (90e +2) montent encore au créneau en fin de partie, mais la messe est dite depuis longtemps et les Lorrains quittent l’Alsace les mains vides.

Bien au fait de l’actualité, les trublions de l’ASC Biesheim ont joué le jeu du « Mannequin Challenge » qui sévit ces jours-ci sur les réseaux sociaux. C’est ainsi qu’ils ont fêté l’un de leurs trois buts hier soir, en restant figés sur place devant notre photographe.

Source : L’Alsace 20/11/16