Biesheim plus réaliste que l’ASIM

0

L’AS Illzach-Modenheim s’est inclinée hier soir sur sa pelouse du stade Joseph Biechlin face à Biesheim (1-2) et occupe toujours l’avant-dernière place du CFA 2.

C’était l’heure et demie de vérité pour les Illzachois de Claude Spreng et Robert Wursteisen, qui accueillaient les voisins rhénans de Biesheim, hier soir au stade Joseph-Biechlin, avec la ferme intention de quitter l’avant-dernière place du classement, synonyme de relégation. Mais Biesheim ne s’est pas laissé manœuvrer et a remporté la mise 1-2.

Dès le coup d’envoi, Amaouche donne le ton suivi, dans la foulée de Diallo (3e ). Biesheim réagit timidement par Bischoff et Effondja, mais la défense locale veille au grain autour de Bontemps et Dassaul-Pokua durant un quart d’heure. Car dès la 16e , un tir de Bischoff et une reprise signée Efondja permettent aux visiteurs de débloquer le score (0-1, 16e ).

Moukhlil pas récompensé
Tout reste à faire pour les coéquipiers de Saihi et Miliani. Sur un corner de ce dernier, Bontemps est tout près d’égaliser, mais une fois de plus, la défense rhénane repousse l’assaut.

Sous l’impulsion de Mastroianni, Biesheim fait courir le ballon et protège son avantage. À la 38e , Amaouche réussit un beau slalom dans la défense visiteuse mais est stoppé à l’entrée de la surface de réparation. L’ASIM continue de presser son adversaire. À la 44e , une belle déviation de la tête de Dassaul-Pokua pour Diallo voit ce dernier se jeter, mais Kehi, dans un réflexe étonnant, parvient à préserver son but.

Les rentrées de Chelbab et Moukhlil donnent du tonus aux Illzachois en seconde période. Dès la 50e , l’ex-Colmarien bouge toute l’arrière-garde visiteuse, mais Kehi est encore à la parade.

L’ASIM fait alors flèche de tout bois. Miliani sème la panique sur le flanc gauche, mais la défense rhénane est au diapason. Fuchs lance Diallo, toujours sans succès. À la 59e , un coup franc de Miliani est repris de la tête, mais là encore, le ballon file de peu à côté. À la 63e , Moukhlil trouve bien le chemin des filets, mais est signalé en position de hors-jeu.

Sur l’un des rares contres visiteur, Efondja se fait sécher à l’abord de la surface. Viana se charge du coup franc et laisse Laurent sans réaction (0-2, 68e ). Comble de malchance, le référé refuse un but à Diallo pour une faute préalable sur… Moukhlil, qui était le passeur. L’ASIM ne baisse pas les bras et, à la 92e , un centre de Fuchs permet à Diallo, de la tête, de réduire la marque (1-2). Mais c’est déjà trop tard.

Auteur du premier but biesheimois et victime de la faute qui a amené le second, David Efondja a fait très mal aux Illzachois

Source : L’Alsace 16/10