Biesheim plus réaliste – ASCBiesheim-football

0

C’est un onze local déjà en mauvaise posture au classement qui accueillait hier soir l’ASC Biesheim pour un derby riche en conséquence puisqu’à la faveur d’une victoire, la troupe de Spreng et Wursteisen pouvait recoller à ses hôtes. Il n’en aura rien été puisque Biesheim, sur deux coups de pied arrêtés a fait le break pour ne plus être rejoint.

Au début, les Orange sont les plus entreprenants, Amaouche cherche Miliani qui lui remet mais l’attaquant illzachois est trop court (7e ). Ellemaud alerte aussi Audoux, mais la reprise de la tête de ce dernier ne trouve pas le cadre.

C’est au contraire Biesheim, sur une de ses premières actions, qui bénéficie d’un corner. Sur celui-ci, la défense illzachoise repousse directement sur Bischoff en embuscade aux 16 m, la reprise du Rhénan est freinée, ce qui permet à Efondja de prendre le contrôle du ballon et de le loger sous l’infortuné Laurent qui n’avait jusqu’ici rien eu à faire : 0-1 (16e ).

Le onze local tente de refaire son handicap. En fin de mi-temps, l’égalisation aurait pu tomber, notamment avec Amaouche qui à la suite d’un slalom entre cinq adversaires se fait arrêter dans les 16 m de manière semble-t-il illicite mais non sanctionné par l’arbitre (38e ). Puis deux coups francs de Fuchs qui trouvent la tête de Miliani, mais Solvet dévie (43e ) ou encore Dassaul qui prolonge encore de la tête, Diallo se jetant comme un beau diable, mais Kehi sera sur la trajectoire (44e ).

L’apport de Moukhlil décisif

La nouvelle recrue illzachoise Moukhlil entre en piste et le jeu prend d’emblée de la vitesse. Sur son premier ballon, Moukhlil sert idéalement Diallo mais Kehi s’interpose, Fuchs reprend mais la défense biesheimoise dévie en corner (51e ). À la 55e , Fuchs sert Diallo qui se montre trop altruiste avec une passe en retrait… pour personne.

Miliani aussi tente sur coup franc d’abord à la 59e , mais la reprise d’Amaouche est encore déviée en corner puis d’une frappe à la 64e , elle aussi déviée.

Biesheim, qui a fait le dos rond, sort enfin de son camp et sur un contre, Efondja est stoppé illicitement par Bontemps aux 18 m. Viana s’élance et place une frappe imparable : le break est fait (0-2, 68e ).

Laurent s’emploie ensuite pour sauver devant Solvet, puis à la 75e , Viana offre un caviar à Efondja qui frappe largement au-dessus à 6 m du but ! Chevrier aussi, à peine entré, frappe et oblige encore Laurent à une parade (78e ).

Un but refusé

Après le penalty omis, le référé surprend l’assistance par une nouvelle décision à contre-courant : Moukhlil passe à Diallo qui marque, mais M. Roth siffle… coup franc pour Moukhlil ! Le but n’est donc pas validé ! (79e ).

L’ASIM pousse et l’apport de Moukhlil peut donner des regrets au vu de la première mi-temps.

C’est finalement dans les arrêts de jeu que les Oranges réduisent le score, Fuchs trouvant le grand Diallo qui claque de la tête le ballon hors de portée de Kehi : 1-2 (90e +2)… trop tard pour bien faire.

Source : DNA 16/10/16