ASCBiesheim-football | Biesheim se maintient sur le fil

0

Après son nul obtenu hier à Pagny-sur-Moselle (1-1), l’ASC Biesheim a arraché son maintien en CFA 2 en faisant partie des trois meilleurs 12es des huit groupes du championnat. Une belle récompense pour les Rhénans.

Cela s’est journée à rien, sans doute à un point. Celui décroché hier sur la pelouse de Pagny-sur-Moselle. En figurant parmi les trois meilleurs 12es des huit groupes du CFA 2, un petit point devant Angoulême, Biesheim a décroché son maintien au 5e échelon hexagonal. Les Haut-Rhinois avaient donc un besoin impérieux de points et se devaient, pour s’éviter tout calcul, de s’imposer en Lorraine.

Le match démarrait sur les chapeaux de roue, avec une grosse occasion d’entrée de jeu pour chaque camp. Les locaux se signalaient ainsi par Efimov, qui se retrouvait au coin des six mètres sur un bon ballon de Deghnouche dans le dos de la défense, mais son extérieur ne trouvait que Kehi (2e ). Les Biesheimois répliquaient par Solvet, qui se montrait plus déterminé que Diaby sur un ballon aux abords de la surface. L’ailier visiteur repiquait ensuite dans l’axe et enroulait un beau tir du gauche hors de portée de Delafraye (0-1, 4e ).

Sonnés par ce but, les Pagnotins se mettaient à balbutier leur football. Les Alsaciens prenaient le contrôle des opérations et Solvet passaient près du doublé, sur une action où les locaux avaient été trompés par le drapeau levé de l’arbitre assistant (20e ). Sans doute frustré par cette entame difficile et par son occasion manquée, le jeune russe Efimov commettait alors un tacle bien trop engagé sur Muller et écopait logiquement d’un carton rouge. Un coup dur pour Pagny, qui frôlait même la correctionnelle sur un accrochage litigieux dans la surface entre Solvet et Clément Sannier (32e ).

Mais les visiteurs n’étaient pas à l’abri d’une erreur et c’est d’ailleurs un alignement tardif de Muller qui permettait à Diaby d’aller égaliser sur une bonne passe de Bourial (1-1, 34e ). Les locaux s’en sortaient presque mieux à dix, même si un ballon contré de Brat devant son but faisait passer un petit frisson (43e ). Le siège de Biesheim n’a pas payé

Ils obtenaient même les plus belles occasions après le repos, grâce à la vitesse du nouvel entrant Donisa. Bien lancé à deux reprises par Deghnouche, il perdait cependant son duel face à Kehi (54e ), avant de manquer le cadre (63e ). Les Pagnotins finissaient par se recroqueviller dans leur camp. Les longs ballons se succédaient vers la surface, mais la défense locale tenait bon face à ce siège en règle. Solvet bénéficiait tout de même d’une balle qui aurait pu offrir un avantage définitif à ses couleurs, mais il manquait le cadre à bout portant (66e ). Mais cela ne prêtait pas à conséquence puisque le maintien était tout de même assuré. Et finalement, c’était tout ce qui comptait hier.