ASCBiesheim-football | DNA: Du talent à l’état pur

0

Cette rencontre capitale à Pagny-sur Moselle ne formalise pas l’étudiant en DUT gestion logistique et transport.

« J’aborde le match sereinement, nous voulons gagner et oublier notre dernier match face à Forbach. Pour nous, c’est une finale. Nous ne devons penser qu’à ce match. Nous verrons bien à vingt heures samedi où nous en sommes. »

Ses coéquipiers et lui ont su, lors de la phase retour, démontrer toute l’étendue de leurs qualités et cela grâce « aux renforts qui se sont joints à nous après la trêve ».

« Je ne m’imagine pas descendre »

Le natif de Drancy de 22 ans connaît parfaitement ses qualités et ses défauts et est relativement surpris du niveau du foot alsacien, lui qui a suivi sa mère et son jeune frère (joueur du RC Strasbourg II).

« Beaucoup de gens disent que le niveau est inférieur en Alsace, mais je peux affirmer le contraire. Je vais essayer de travailler encore plus fort pour maintenir le club et si jamais cela ne suffisait pas… Non, je ne m’imagine pas descendre. »

Lui sait qu’il doit encore travailler pour franchir une étape et peut-être un jour devenir professionnel.

« Je me donne jusqu’à 25 ans pour y parvenir, mais sinon pourquoi pas une expérience à l’étranger. L’Angleterre ne me déplairait pas ou alors jouer en CFA ou en National. »

Pourtant, le jeune homme est parfaitement lucide au moment de détailler ses qualités et ses défauts.

« Je suis extrêmement déçu de moi »

« Je sais que je dois travailler un peu plus le jeu sans ballon et je dois gagner en efficacité. J’ai un jeu tout en provocation qui doit me permettre de faire plus », relate celui qui a inscrit quatre buts depuis le début de la saison.

« Il faut dire que j’ai eu des douleurs à l’adducteur et que j’ai souvent joué blessé, livre celui qui a débuté à Biesheim sous les ordres de Jean-Pierre Laverny. Je suis extrêmement déçu de moi car je m’étais fixé une dizaine de buts comme objectif cette saison. »

L’occasion lui est donnée de marquer six buts lors de la dernière journée même si une seule réalisation de son ailier, synonyme de succès, conjugué à un nul de Forbach, suffirait au bonheur des Biesheimois.

Source: http://c.dna.fr/sports/2016/06/03/du-talent-a-l-etat-pur