DNA: La force de l’habitude

0

C’est une erreur. Une de plus, une de trop qui a précipité la chute de Biesheim, courageux à défaut d’être lumineux. Mais à vrai dire, ça sentait le roussi depuis une heure déjà sur le but de Kehi quand Benkaïd a profité d’une mésentente entre le gardien haut-rhinois et Grosperrin pour subtiliser le cuir et servir en retrait Weissbeck. Le milieu ajustait la mire côté fermé pour ouvrir le score (0-1, 61e ). Enfin.

« Si on avait pu marquer plus vite, on se serait évité quelques sueurs, indique le coach bas-rhinois François Keller. Biesheim s’est métamorphosé depuis la saison dernière, si on prend un but contre cette équipe, on n’est pas sûr de revenir. Chapeau à Hervé Milazzo. Je suis content de ne pas être tombé dans le piège. »

La sanction aurait dû tomber bien plus tôt tant la réserve du Racing – renforcée par Othon, Belhameur, Pouye ou encore Benkaïd à l’expérience autre que le CFA2 – avait pris ce match par le bon bout. En asphyxiant Biesheim d’entrée de jeu, l’empêchant de sortir correctement le ballon, les hommes entraînés par le frère du président ont accumulé les occasions franches.

Caci, dans les six mètres (11e ), tout comme Othon d’une frappe tendue dans l’axe (14e ) ont fait trembler le poteau gauche de Kehi. Benkaïd avait lui aussi déjà eu envie de se signaler mais sa tête à bout portant, consécutive à un centre bien ajusté de Belhameur suite à une perte de balle de Chevrier, n’était pas assez appuyée (37e ). L’ancien des SRC (41e , 45e +1) et Weissbeck (40e ) mettaient à nouveau Kehi à contribution, mais de façon trop maladroite.

Un tombereau d’occasions qui aurait pu laisser des regrets si Biesheim avait su relever la tête. Mais dans le sillage d’une sortie en demi-teinte le week-end dernier en Coupe de France, l’ASCB a eu du mal à soutenir la comparaison. Et a aucun moment elle a paru en mesure de signer la passe de trois à domicile en championnat après ses succès devant Metz II et Prix-lès-Mézières.

Benkaïd frappe deux fois

Trop inoffensifs, les Haut-Rhinois n’ont que trop rarement eu l’opportunité de briller sur le but de Schmittheissler. Au contraire de réservistes totalement libérés une fois devant au tableau d’affichage. Les vagues rouges ont déferlé à intervalles réguliers sur le but de Kehi pas franchement aidé par la passivité de sa défense. Benkaïd, après avoir une première fois manqué le cadre (58e ), signait un doublé pour l’ensemble de son œuvre. Deux enchaînements contrôle-frappe en pleine surface (66e , 85e ) qui laissaient groggy les Biesheimois.

« Face à des joueurs offensifs de cette qualité, on a forcément eu chaud, souligne Hervé Milazzo. Ça faisait six mois (plus de sept mois en fait, ndlr) qu’on n’avait plus perdu chez nous, donc forcément la déception est grande. On a beaucoup couru après le ballon et parfois manqué de lucidité. Après, on n’aura pas toutes les semaines des équipes de cette qualité en face de nous. »

Contraint de jouer le tout pour le tout, le coach de l’ASCB a sorti ses deux défenseurs centraux pour faire entrer dans le dernier quart d’heure deux éléments à vocation offensive, N’Toke et Carlier. L’ancien Strasbourgeois réussissait d’ailleurs à alléger la note (1-3, 87e ), tandis qu’Efondja trouvait la barre sur une frappe en force alors qu’un peu de finesse s’imposait face à Schmittheissler (89e ).

Un feu de paille car, hier soir, il n’y avait vraiment pas photo entre les deux équipes. Le Racing, souverain, a fait très bonne impression. Et a poursuivi sa bonne habitude qui consiste à donner la leçon à Biesheim depuis son retour en CFA2. La série se monte à trois succès de rang désormais.

Par : J-T.W – 02/10/2016

Source:http://c.dna.fr/sports/2016/10/02/la-force-de-l-habitude

La feuille de match:

BIESHEIM 1 / 3 RACING II

Mi-temps : 0-0. – Stade municipal. 400 spectateurs. Arbitres : M. Abdelhaoui, assisté de MM. Coria et Uhl.

Les buts : Carlier (87e ) pour Biesheim; Weissbeck (61e ), Benkaïd (66e , 85e ) pour le Racing II

Avertissements : Efondja (45e ) à Biesheim ; Weissbeck (90e +2) au Racing II.

BIESHEIM : Kehi – Finance, Grosperrin (Carlier, 77e ), Chevrier (N’Toke, 83e ), Sakhri – Bischoff – Viana, Wagner (cap) Egensperger (46e ), Mastroiani, Solvet – Efondja. Entraîneur : Hervé Milazzo.

RACING II : Schmittheissler – North, Keller (cap), Solvet, Shiashia – Caci – Weissbeck, Belhameur, Othon, Pouye (Ruize, 73e ) – Benkaïd. Entraîneur : François Keller.

La galerie Photo sur la page Facebook de la LAFA:

Source: https://www.facebook.com/Ligue.Alsace.Football.Association/photos/?tab=album&album_id=1121980761220415