ASCBiesheim-football | IL N’A MANQUE QUE LES BUTS

0
  • 10 août 2015
  • Tag: Actualités, La presse

Le Racing II et Biesheim ont eu les occasions, mais ont dû se contenter d’un 0-0 au contenu néanmoins intéressant.

« Un bon petit match avec un bon 0-0, il ne manquait que les buts. » L’analyse de Christophe Burquier, l’entraîneur adjoint de Biesheim (CFA 2), cadre bien avec la prestation de deux équipes.

Pour le Racing II (CFA 2), qui en est à sa 3e semaine de préparation, c’est un adversaire de qualité qui a opposé une belle résistance en première période, et manquant quelques belles opportunités en seconde. Mais les Strasbourgeois avaient eux aussi de quoi se mordre les doigts en fin de partie avec trois belles occasions.

ascb_rcsaii-2335603

C’est avec quelques cadres (Sikimic, Sabo, Weissbeck, Munch notamment) que le Racing a entamé la partie en dominant territorialement des Haut-Rhinois quelque peu empruntés. « On a eu du mal à entrer dans le match », note encore Christophe Burquier.

Sanogo trouve le poteau

Et s’il est vrai que la possession était strasbourgeoise, Biesheim a eu quelques réactions sporadiques sur des contres. Mais de grosses occasions, il n’y en eu point. Lors de la première période, les deux équipes se sont neutralisées, avec de chaque côté un secteur défensif déjà bien rôdé.

« C’est un match plus compliqué que les autres, je sentais un peu la fatigue (une partie de l’équipe avait déjà joué le matin contre Bischheim). Mais en face, c’est du solide », relevait Pascal Droehnlé, le coach du Racing II.

En seconde période, les occasions de buts s’accumulent avec Iéraci, seul face à Kéhi. Le gardien extirpe la balle dans les pieds du Strasbourgeois (53e ). Sur un corner de Sabo, c’est Munch qui monte le plus haut, mais il ne trouve pas le cadre (55e ). Dans la minute suivante, Vidal provoque North dans la surface, mais son tir passe à côté. Puis c’est au tour de N. Solvet de se créer une occasion en or pour Biesheim, mais Nagor, le jeune gardien strasbourgeois, a la main ferme (56e ).

La fin de partie est animée sur le plan offensif avec des Haut-Rhinois dangereux par deux fois avant que la tête de Munch, sur un corner de Sanogo, ne soit détournée sur sa ligne par Chevrier (83e ). Et il était dit que le score en resterait là quand la reprise de Sanogo était repoussée par la base du poteau droit de Kéhi (85e ) ou sur le lob de Jacquat, après un superbe amorti, qui retombait derrière le petit filet.

En difficulté en première période, l’équipe de Christophe Burquier s’est rassurée après le repos. « Il y avait une équipe joueuse en face. On a réussi à trouver le bon tempo pour mettre l’adversaire en difficulté. J’avais trois absents, mais les jeunes ont montré de belles choses, ça donnera davantage de solutions. »

Source:http://www.dna.fr/sports/2015/08/09/il-n-a-manque-que-les-buts