ASCBiesheim-football | LE BONHEUR AU 25e TIR

0

Hier, au bout du suspense, Weyersheim a créé l’exploit en venant à bout d’une équipe de Biesheim… à bout d’idées.

Quand Olivier Diebold se couche pour détourner la balle de Muller, on en était à la… 25e tentative des tirs aux buts (!).

Il ne restait plus alors qu’à son coéquipier Olivier Goerg de réussir le sien pour envoyer son équipe en quart de finale.

Que du bonheur pour Pierre Fancello qui savourait ce succès pas immérité, contre une équipe de Biesheim qui n’a pas montré grand-chose sur ce match. « C’est plus que du plaisir. Éliminer deux clubs de CFA 2, c’est carrément un exploit. »

Un exploit que ses joueurs sont allés chercher à force de courage dans une seconde période qu’ils ont largement dominée.

Jean-Pierre Laverny, le coach haut-rhinois, tout en saluant la victoire de Weyersheim, relatait plus le manque d’implication de certains de ses joueurs.

« Vu la physionomie de la seconde période, c’est mérité pour les locaux. J’avais une équipe mixte, mais ça n’explique pas cette élimination. »

Morgan Le Fustec l’avait par ailleurs annoncé, Weyersheim n’allait pas reculer. Et ses coéquipiers sont d’ailleurs les premiers en action sur un coup franc lointain que Spenlé dépose sur la tête de Redelsperger (9e ). La balle passe de peu à côté.

Et, pratiquement sur le contre, la sphère revient à Robert qui adresse un centre à ras de terre : Egensperger, du plat du pied, trouve la faille (0-1, 10e ).

On ne s’ennuie pas en ce début de partie et les locaux remettent vite les pendules à l’heure grâce à Le Fustec, auteur d’une superbe reprise de volée qui trompe Carnovale (1-1, 13e ).

Diebold est, lui aussi, mis en difficulté sur un coup franc plein axe de Janet (17e ), avant que le remuant Kost n’oblige Carnovale à dégager des deux poings (27e ).

« C’est tombé sur nous, c’est très bien pour le groupe »

Les Haut-Rhinois prennent logiquement l’avantage à la 30e à la sortie d’une belle combinaison, ponctuée par une frappe d’Egensperger qui heurte le bas du poteau de Diebold avant de secouer les filets. En cette fin de première période, Weyersheim a quelques opportunités d’égaliser par Robert (37e ) puis par Kost aux 39e et 44e.

Et ça continue dès la reprise avec Bahl, qui négocie mal une passe en retrait de Gross à son gardien.

Puis, au fil des minutes, les hommes de Pierre Fancello s’enhardissent et prennent le jeu à leur compte.

Certes, les occasions de but ne sont pas légion, mais les opportunités les plus nettes sont à mettre à leur actif.

Après deux coups francs dangereux signés Spenlé aux 79e et 83e , Kost rétablit la parité à la dernière minute.

Au départ, une action amorcée par Brun qui tente une frappe à l’entrée de la surface. Carnovala repousse, mais Kost est plus prompt et glisse la balle sous le ventre de l’infortuné gardien visiteur.

Inespéré pour les locaux qui vont alors s’imposer grâce aux tirs au but.

Une série presque interminable puisque Diebold y a mis fin au 25e essai. « Après maintes tentatives, il fallait bien que ça s’arrête. C’est tombé sur nous, c’est très bien pour le groupe », sourit le gardien local.

Source: http://www.dna.fr/sports/2015/04/07/le-bonheur-au-25e-tir