ASCBiesheim-football | NOUVEAU JOKER GRILLE

0
  • 12 avril 2015
  • Tag: Actualités, CFA2, La presse

Battu la semaine dernière par Forbach, Biesheim a sombré hier dans l’Aube, face à l’Association Sainte-Savine/Rivière-de-Corps (4-0), lanterne rouge avant cette journée. La fin de saison risque d’être compliquée pour les Alsaciens.

Après le coup de sifflet final, Jean-Pierre Laverny, l’entraîneur de Biesheim, a quitté rapidement le complexe Henri-Terré, qui accueille d’habitude la réserve et les équipes de jeunes de l’Estac.

Le technicien alsacien en avait évidemment gros sur le cœur. « Quand on en prend quatre, on a évidemment le moral dans les chaussettes, expliquait-il un peu plus tard. On a brûlé un premier joker le week-end dernier contre Forbach. On en brûle un deuxième à Troyes. Il ne nous en reste plus. Aux joueurs de faire ce qu’il faut pour rebondir. Et à moi de savoir rameuter les troupes… »

Des troupes qui ont joué sur courant alternatif hier. « C’est vrai, nous aurions pu bénéficier d’un penalty en début de rencontre, reconnaît le capitaine Gilles Mastroianni. C’est un fait de jeu en notre défaveur. Mais au-delà de ce fait de jeu, nous n’avons pas répondu présent dans la motivation. Nous quittons le stade avec une défaite lourde, inacceptable. » Il appuie : « Une défaite lamentable. »

« Ce sera compliqué jusqu’au bout »

Biesheim débute pourtant bien la rencontre. Grâce à un bloc solide, très regroupé, qui harcèle le porteur du ballon, la lanterne rouge auboise ne parvient pas à développer son jeu. Puis, à la 18e , sur un contre, Mastroianni se présente seul face au gardien… et se fait bousculer par Sidibé. « Le tournant du match, pense Jean-Pierre Laverny. Car nous étions bien entrés dans le match. »

Biesheim, que l’on sent solide, cède sur un coup de pied arrêté. Sur le corner, Touré dépose le ballon sur la tête de Clark, qui s’élève au-dessus de tout le monde (37e ).

« À 1-0, on a été obligé de se découvrir, ajoute Laverny. Et on a pris un contre assassin en début de deuxième période. » Une action d’école, amorcée et conclue par Abdou Touré (50e ). « Ce but nous a coupé les jambes, regrette le technicien alsacien. L’équipe s’est alors désagrégée. »

Touré, par deux fois (bien servi par Zaagoug à la 63e et Boulacheb à la 70e ), corse l’addition (4-0). Avec un peu plus de réussite, Sainte-Savine aurait pu inscrire deux ou trois buts de plus. « Nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes, peste Mastroianni. Aujourd’hui, nous n’avons pas montré un visage digne d’une équipe qui souhaite se maintenir en CFA2. »

Biesheim ne compte plus que trois points d’avance sur son adversaire du jour. « Ce serait dommage d’avoir fait tant d’efforts pour rien, conclut Mastroianni. On sait qu’on est dans le dur, au fond du trou. Le seul moyen pour en sortir, ce sera en se bougeant, physiquement et, surtout, mentalement. Mais ce sera compliqué jusqu’au bout… »

SAINTE-SAVINE : Kouassi, Masson, Clark, Sidibé, Chamassi, Boulacheb, Bihizine, Touré, Zaagoug, Erdogan (Colson, 46e ), Daval (Goncalves, 67e ). Entraîneur : Dominique Delattre.
BIESHEIM : Kéhi, Finance, Bischoff, Chevrier, Fortuna (Gross, 35e ), Robert (Wagner, 60e ), Maedu, Ursch (Soluet, 77e ), Egensperger, Mastroianni, Barbara. Entraîneur : Jean-Pierre Laverny.

Source: http://www.dna.fr/sports/2015/04/12/nouveau-joker-grille