Prudence de mise

0

Biesheim dispute son second match à l’extérieur de la saison. Pour l’instant, les joueurs d’Hervé Milazzo ont fait le plein à domicile mais ils se doivent aussi de chercher des résultats extra-muros.

SI L’ASCB DISPUTE cette 4e journée de CFA 2 avec sérieux et humilité, comme cela a été le cas à Berrwiller au 3e tour de la Coupe de France, alors les partenaires de Rudy Carlier ont les moyens de s’imposer aujourd’hui sur la pelouse du promu Vauban Strasbourg. Si dans le football rien n’est jamais joué d’avance, il faut reconnaître que les Rhénans disposent cette année, d’un effectif plus conséquent et plus cohérent. « Pour la première fois cette saison, je dispose de tout mon groupe, se réjouit le coach Hervé Milazzo.

Après trois ou quatre semaines d’absence, Grosperrin et Puymege vont reprendre en douceur avec l’équipe ‘‘deux’’. Faire des choix est la partie la moins marrante de la fonction d’entraîneur. » « Je me suis trompé » Tous les voyants sont donc au vert pour le technicien qui se méfie tout de même de ce déplacement dans le Bas-Rhin : « l’an dernier, nous avions le même classement après trois journées avant de connaître un passage à vide. Le but est d’engranger des points, nous devons donc être concentrés sur notre match car il est important de laisser notre adversaire derrière nous. »

Le déplacement au stade ÉmileStahl ne sera pas un voyage d’agrément car les Rhénans ne doivent plus reproduire les erreurs commises lors de la première rencontre à l’extérieur perdue à Schiltigheim (2-0). « J’ai tenté quelque chose, je me suis trompé, c’est de ma faute, indique Hervé Milazzo dans un mea culpa. Je pensais que nous aurions plus de cohésion dans l’animation défensive. Peut-être qu’au fur et à mesure de la saison nous devrons modifier certaines choses. » Un homme averti en vaut deux : cette maxime sied parfaitement aux Biesheimois qui aujourd’hui sont plus que jamais sur leur garde tout en demeurant ambitieux

Souce DNA : 17/09/16