ASCBiesheim-football | RÉALISER UN MATCH RÉFÉRENCE

0
  • 14 février 2015
  • Tag: Actualités, CFA2, La presse

L’ASC Biesheim glisse invariablement vers les bas-fonds du classement. Seul un succès face à Schiltigheim, aujourd’hui à domicile, peut sortir les Rhénans de la mauvaise passe qu’ils traversent.

ascb-300x100-9688957

L’ASC Biesheim a un grand besoin de victoires. Mais Schiltigheim, l’adversaire du jour, est tout sauf un faire-valoir et semble avoir trouvé la bonne formule après une entame de championnat compliquée.

José Guerra, le technicien bas-rhinois, a réussi à redresser la barre, alors que le navire menaçait de chavirer après trois journées. La rédemption est finalement survenue après un succès face à… Biesheim, lorsqu’un soir de septembre, les Verts avaient pris le meilleur sur des Rhénans qui connaissaient un coup de mou (défaites en coupe et en championnat).

« Nous les avons relancés à ce moment-là. D’ailleurs, nous relançons beaucoup d’équipes », ironise le capitaine biesheimois Mathieu Wagner.

« Dans l’obligation de prendre des points »

Le natif de Bennwihr sera suspendu aujourd’hui, suite à une accumulation de cartons jaunes. « Je suis dégoûté car j’avais pris rouge lors du match aller, et là, je ne joue pas. »

Depuis leur première confrontation, cette saison en championnat, les deux clubs ont connu des chemins inverses. Si Schiltigheim est actuellement dans une belle passe de sept matches sans défaite (le dernier revers remonte au 1er novembre sur la pelouse de Saint-Louis), c’est évidemment l’inverse du côté de l’ASCB, qui reste sur quatre défaites en cinq journées (pour un match nul à Épernay).

La dernière défaite de Biesheim sur la pelouse du leader auxerrois n’est pas réellement une contre-performance, même si l’on ne peut jamais se contenter d’un tel résultat.ascb_scs-251x300-7655525

« La partie à Auxerre a été bien entamée, se remémore Mathieu Wagner. Nous avions décidé d’évoluer à cinq derrière. Nous n’étions pas en difficulté jusqu’au premier but, sur lequel nous n’arrivons pas à dégager le ballon. Le penalty qui a suivi était indiscutable et les deux autres buts sont anecdotiques. Au final, le score est lourd car nous n’avons pas été ridicules. »

L’ASCB vient d’affronter deux réserves au jeu chatoyant, pour autant de défaites. Et la venue de la troupe de José Guerra n’est pas de nature à soulager les maux de l’entraîneur, Jean-Pierre Laverny.

« Ce n’est pas le meilleur moment pour recevoir cette équipe qui est en plein boum, relève encore le capitaine biesheimois. Nous sommes dans l’obligation de prendre des points mais surtout de ne pas perdre car nos poursuivants ont des matches en retard et cela risque de devenir compliqué pour la suite de la saison. »

scs-300x100-1007943

Les deux clubs ont souvent livré de beaux duels, et même si le jeu pratiqué par Schiltigheim peut contrecarrer celui des Rhénans, Biesheim ne peut plus se permettre de laisser filer des points à domicile.

Les joueurs de l’ASCB ont besoin d’un match référence. Pourquoi ne pas le réaliser aujourd’hui ?

Source: http://www.dna.fr/edition-de-colmar/2015/02/14/realiser-un-match-reference