Retour de flamme

0

Après trois défaites consécutives à domicile – deux en championnat (Racing II, Pagny-sur-Moselle) et une en Coupe de France (Kronenbourg) –, Biesheim avait l’ambition de retrouver des couleurs sur sa pelouse et ainsi repartir de l’avant en CFA2. Face aux ambitieux Sarregueminois, trois points devant au classement, l’ASCB ne s’est pas démontée même si elle n’a pas livré son match le plus abouti.

Son début de partie est plutôt saignant. Efondja, par deux fois, a la possibilité d’ouvrir le score mais il est repris par Benichou au point de penalty (5e ) avant de couper un centre de Sakhri sans attraper le cadre (10e ). Le premier quart d’heure voit les Rhénans trouver les décalages sur les côtés et les centres affluer dans la surface mosellane, sans réussite.

En face, les réactions sont sporadiques. Une main de Chevrier dans les seize mètres aurait dû être sifflée sur une frappe de Metin (7e ). Quant à M’Barki, qui avait tant fait de mal au Soleil Bischheim en Coupe de France il y a deux semaines, il envoie son ballon juste au-dessus de la transversale de Kéhi sur ce coup franc aux vingt mètres (21e ).

« Il faut être intraitable à domicile »

L’emprise progressive des Faïenciers sur la rencontre ne débouche sur rien de bien tranchant. Le rythme de la première période baisse d’ailleurs en intensité jusqu’à ce ballon perdu par Barry qui permet à N’Toke de partir en contre, de crocheter Benichou et de donner un caviar à Viana dont le sang-froid glace Trimborn (1-0, 35e ).

A peine le temps de lever les bras que le même Benichou profite de la mauvaise sortie de Kéhi sur le coup franc de Karayer pour ramener son équipe à hauteur (1-1, 37e ).

« Malgré l’égalisation rapide, on ne s’est pas désorganisé comme face à Pagny. On a su se montrer solide en défense et on a eu une belle présence devant le but, souligne l’entraîneur maison, Hervé Milazzo. On voulait vraiment renouer avec la victoire chez nous. »

Cela s’est vu au cours d’une seconde période qui sera de bien meilleure facture pour les Rhénans. Plus entreprenants, plus agressifs aussi, ils mettent sur le reculoir des Lorrains qui vont accuser le coup aux alentours de l’heure de jeu. Et pourtant, c’est bien Ba qui avait eu auparavant une énorme occasion pour placer les siens devant au score, mais sa reprise à bout portant était complètement dévissée (47e ).

Biesheim, plus en jambes, va faire le break en deux minutes. Efondja profite d’abord d’une remise inspirée de la tête de Solvet, bien servi par Viana, pour placer le cuir hors de portée de Trimborn depuis l’entrée de la surface (2-1, 62e ). Les rôles seront inversés dans la foulée lorsque, sur une ouverture de Viana, Efondja résiste au retour de Barry pour trouver Solvet, esseulé dans l’axe, qui fait la différence en deux temps (3-1, 64e ). Un coup de massue sur la carafe des Faïenciers qui ne s’en remettront jamais.

Biesheim, en gérant à sa main la fin de match, se montrera encore le plus dangereux. La frappe de Lauffenburger claquée par Trimborn (74e ), comme la tête de Chevrier (84e ) ou le raid de Carlier (90e ), aurait pu donner au score des allures de correction.

Sans faire la fine bouche, les Alsaciens se contentent allègrement de cette quatrième victoire de la saison qui leur permet de se positionner dans le ventre mou du championnat. « Quand on joue le maintien, il faut être intraitable à domicile, avance Hervé Milazzo. Par rapport à notre objectif, on est dans les clous. L’an dernier, on avait neuf points à la trêve. Mais on ne va pas s’enflammer. » Après ce retour de flamme à domicile, ce serait dommage…

Source: http://c.dna.fr/sports/2016/11/20/retour-de-flamme

La feuille de match:

BIESHEIM 3  / 1 SARREGUEMINES

Mi-temps : 1-1. Stade municipal. Environ 100 spectateurs. Arbitres : M. Couchey, assisté de MM. Iffrig et Soligo.

Les buts : Viana (35e ), Efondja (62e ), Solvet (64e ) pour Biesheim ; Benichou (37e ) pour Sarreguemines

Avertissements : Lauffenburger (12e ), Sakhri (36e ), Viana (50e ) à Biesheim

BIESHEIM : Kéhi – Finance, Grosperrin, Chevrier (cap.), Sakhri – Bischoff (Egensperger, 77e ) – Viana, N’Toke, Laufenburger, Solvet (Puymege, 83e ) – Efondja (Carlier, 72e ). Entraîneur : Hervé Milazzo.

SARREGUEMINES : Trimborn – Redjam (Kowalczyk, 72e ), Benichou, Barry, Karayer – Coignard, Mladenovic (Miceli, 72e ) – Metin, Stelletta (Hassli, 72e ), Ba – M’Barki. Entraîneur: Sébastien Meyer.