ASCBiesheim-football | SANS SURPRISE

0
  • 1 février 2015
  • Tag: Actualités, CFA2, La presse

Vainqueur à l’aller, Biesheim n’a cette fois pas pu résister à Auxerre, s’inclinant 4-0 sur le terrain du leader, hier soir.

Les choses ont mal commencé pour les Biesheimois avec un but contre leur camp concédé dès le quart d’heure de jeu. C’est un centre en retrait à ras de terre de Boto, venu de la gauche de la surface et contré par Gross, qui a surpris Kéhi sur sa ligne pour l’ouverture du score auxerroise (1-0, 15e ).

Très en vue en première période sur son aile gauche, Solvet tentait d’inquiéter rapidement Léon avec deux tentatives de lob : la première finissait juste au-dessus de la transversale (21e ), tandis que la seconde manquait vraiment de précision (23e ). Hormis ces efforts lointains, Biesheim peinait à se montrer dangereux, malgré davantage de maîtrise au fil du match.

Et Kéhi devait faire face aux tentatives auxerroises, avec notamment ce coup franc de Vincent bien capté (33e ) puis cette demi-volée puissante des 25 mètres sortie d’une claquette en corner (66e ).

Vincent allait finir par être décisif en provoquant un penalty, pour une faute de Gross, alors que le milieu auxerrois arrivait lancé sur la droite de la surface. Gavory s’en chargeait et trompait Kéhi dans le contre-pied (2-0, 68e ).

Biesheim craquait à nouveau dans la foulée, avec un troisième but icaunais signé Jacob, qui marquait d’un coup de canon du droit, à l’entrée de la surface, pour conclure un mouvement initié par Gavory, depuis la gauche (3-0, 71e ).

L’entraîneur biesheimois Jean-Pierre Laverny sortait alors un défenseur, Gross, pour un milieu offensif, Egensperger. Le nouvel entrant était de suite à deux doigts de réduire le score, mais son tir rasait le poteau, après un centre mal repoussé par la défense (77e ).

Auxerre allait alourdir le score en toute fin de match avec un contre bien négocié par Ayé, lancé en profondeur par Vincent, et qui remportait son duel avec Kéhi (4-0, 87e ).

Source:http://www.dna.fr/sports/2015/02/01/sans-surprise