ASCBiesheim-football | UN SUCCÈS CAPITAL

0
  • 28 avril 2015
  • Tag: Actualités, CFA2, La presse

Biesheim a su répondre au défi physique imposé par une équipe vosgienne peu inspirée.

Les Rhénans ne sont pas au mieux et pour rajouter à tout cela, ils se présentent avec un effectif diminué et amputé de nombreux titulaires (Fortuna, Carvigan, Ursch) pour un match capital en vue du maintien. Même le passionné président Marc Nagor serre les dents avant la rencontre quant à l’issue de cette deuxième saison en CFA2, souvent considérée comme la plus compliquée.

Les hommes de Laverny débutent d’ailleurs contre le vent, mais vont prendre rapidement le jeu à leur compte. Ils se heurteront dans un premier temps au milieu très dense et physique des Vosgiens. Il faudra attendre le quart d’heure de jeu pour voir la première occasion, avec un ballon dont Wagner hérite au point de penalty, mais la frappe est timide et Morin vigilant.

Mastroianni libère les siens

Thaon joue le contre à 100 % et c’est Decorsaint qui manque d’ouvrir la marque d’une frappe à l’entrée de la surface qui heurte le poteau (30e ). Biesheim doit rester vigilant. Mais le travail de sape finit par payer, porté par les percutants Solvet et Mastroianni et si ce deuxième voit le portier s’imposer parfaitement sur une tête au second poteau, ces deux-là vont parfaitement se trouver ensuite : Solvet met le feu à gauche et centre au cordeau, Mastroianni dévie et libère les siens (1-0, 37e ).

Un dernier coup-franc de Lider, détourné par le mur et une envolée de Kehi plus tard et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score logique.vauvenargue_kehi-150x104-5515210

À la reprise, le jeu se hache encore plus. Si les visiteurs avaient tendance à faire beaucoup de fautes, les locaux vont faire de même pour enrayer le mieux vu dans le jeu adverse. Thaon réattaque beaucoup mieux ce deuxième acte et cela va se matérialiser par une énorme action : sur un long ballon, Bentiri hérite du ballon dans la surface et se fend d’un sublime coup du sombrero sur Chevrier.

Les Rhénans tiennent bon

Kehi s’impose à bout portant mais relâche et ce même Bentiri allume au-dessus à bout portant (58e ). Le jeu se rééquilibre par la suite et les occasions manquent. Ca va très vite d’un but à l’autre, Biesheim profitant des espaces et Thaon de chaque coup de pied arrêté, par manque de mouvements devant.

Les dernières minutes sont débridées, mais les Rhénans tiennent bons, lâchant sérieux et application pour le courage. C’était le prix d’une victoire importante et somme toute méritée qui leur permet de revenir à hauteur de l’adversaire du jour et d’une place en CFA2 l’an prochain.

Source: http://www.dna.fr/sports/2015/04/26/un-succes-capital