Une victoire à tout Prix dans les Ardennes

0

Après ses deux dernières défaites consécutives avant la trêve, l’ASC Biesheim se doit de relever un sacré défi face dimanche à Prix-lès-Mézières.Face à des Ardennais qui surfent depuis près d’un an sur la vague de la réussite, les Biesheimois qui ont respectivement perdu à Haguenau (4-0) et face à Forbach (3-2) se doivent de se relancer pour éviter pour voir les retardataires revenir sur eux.

Même si Sackhre Gbohou, le milieu de terrain de Fréjus-Saint-Raphaël grâce à une frappe somptueuse dans le temps additionnel (90e+1) mercredi soir, a mis un terme à l’aventure des « Pirisiens » en 16e de finales de la Coupe de France, ces derniers demeurent une redoutable formation. Surfant encore sur la vague de la réussite de la montée de la saison passée (25 points d’avance sur le dauphin, le FC Agglo Troyenne dans la Ligue Champagne – Ardennes) à la fois en Coupe de France après avoir écarté lors des tours précédents, Maubeuge (3-1) et Feignies-Aulnoye (2-1), mais aussi en championnat.

Carton plein à domicile
Les footballeurs de la petite localité ardennaise (1358 habitants) ont en effet occulté la case « apprentissage » au niveau supérieur, montant sur le podium en seconde position dès la trêve, de concert avec le RC Strasbourg avec 23 points, à cinq unités du leader schilikois. Leur enceinte, le stade de la Poterie s’avérant au passage une véritable cité imprenable : les cinq formations qui y ont déposé leur carte de visite depuis l’ouverture des hostilités ayant toutes mordu la poussière.

Reste à présent à savoir si moins de quatre jours après leur lointain déplacement dans le Sud de la France, les Ardennais ont récupéré quelques forces vives pour mettre à la raison la formation d’Hervé Milazzo. Bien que ce dernier n’ait aucun doute sur ce point. « Ils arriveront très vite à se recentrer, puis en ajoutant, j’ai plutôt quelques craintes nous concernant, notre préparation étant très chaotique, malgré nos trois rencontres amicales. J’ai encore dû écourter la séance de mardi soir, de surcroît nous avons dû alterner, météo oblige, salle et terrains. »

Ensuite, se projetant sur ce périlleux déplacement que sa formation entame déjà la veille, l’ancien Mulhousien s’interroge tout de même : « Nous nous devons de tenir 90 minutes face à cette formation qui a de grandes qualités morales, en livrant un combat physique, à partir de là nous essaierons de leur faire mal… »

Avec les nouveaux ?
Nul doute qu’avec l’esprit de combattant que manifeste en toutes circonstances l’entraîneur rhénan, la « bataille des Ardennes » est engagée, reste juste à savoir si les Wagner, Miliani, la dernière recrue et tous les autres sauront y mettre le juste prix. Une première victoire ramenée de ce fief inviolable donnerait beaucoup de piment à la suite des opérations et remettrait le club de Marc Nagor dans la lumière, après l’avoir quittée suite aux deux dernières déconvenues. Carnovale ne sera pas du déplacement, tout comme Eggensperger. Puymege ne figure plus dans le groupe. Luiz (2e gardien) et Obosso, pour qui ce serait une première, risquant d’intégrer le groupe.

Le groupe de l’ASC Biesheim : Kehi, Luiz ? Muller, Finance, Sakhri, Grosperrin, Chevrier, Obosso ? Mastroianni, Wagner, Miliani, Laufenburger, Bischoff, Ntoke, Efondja, et Viana.

Source : http://c.lalsace.fr/sport/2017/02/03/biesheim-une-victoire-a-tout-prix-dans-les-ardennes 04/02/17